Le rhume des foins : À ne pas négliger .

lundi 24 mars 2003 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Le rhume des foins : À ne pas négliger .

Le rhume des foins : À ne pas négliger .

Le rhume des foins : À ne pas négliger .

lundi 24 mars 2003

Pour qui ne l’a jamais vécue, l’allergie aux pollens peut paraître une maladie bénigne.
Mais les allergiques vous le diront, quand arrive le printemps ils s’inquiètent du retour des symptômes au minimum très désagréables.

Nez qui coule, yeux et palais qui démangent et parfois même asthme ; leur vie est gâchée pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois.

L’inflammation qui est créée dans les voies respiratoires peut évoluer. Les premières années, les symptômes pourront se limiter aux yeux et au nez. Mais la pollinose évolue fréquemment vers un asthme.

Cet asthme, d’abord présent uniquement au plus fort du printemps, expose alors les allergiques au risque de le voir se poursuivre même après la disparition des pollens.
Le rhume des foins n’est pas bénin, ou du moins pas toujours. Parlez-en à votre médecin


Voir en ligne : Dr Masson

Portfolio