Journée mondiale de l’asthme - 1er mai 2007

mercredi 25 avril 2007 par la rédaction

Accueil du site > Evènements > Journée mondiale de l’asthme - 1er mai 2007

Journée mondiale de l’asthme - 1er mai 2007

Journée mondiale de l’asthme - 1er mai 2007

mercredi 25 avril 2007

Comme chaque année le GINA organise partout dans le monde le "World Asthma day" ou journée mondiale de l’asthme qui se déroule le premier mardi du mois de mai et sera donc cette année le 1er mai 2007.

En France, c’est l’association Asthme & Allergie qui donne le ton cette année avec une campagne de presse large sur le sport et l’asthme sur le thème suivant :

Asthmatiques : bougez, c’est possible !

Le thème de cette journée a été choisi afin de mettre en valeur l’idée que tout asthmatique doit pouvoir pratiquer une activité physique à condition que son asthme soit bien contrôlé

L’activité physique aide elle-même à améliorer l’asthme. Avec cette idée, il y a également la notion qui consiste à promouvoir l’activité physique pour tous, afin de se maintenir en bonne santé.

Toute activité physique ne signifie pas obligatoirement la pratique d’un sport proprement dit. En effet, on peut éprouver du plaisir à marcher, à se balader, à jouer avec ses enfants, sans néanmoins être adepte d’une discipline en particulier. Il est important de ne pas imposer une idée restrictive de l’activité physique, comme si celle-ci était réservée aux seuls adeptes de la compétition. Au contraire, « Bougez, c’est possible » signifie qu’une activité physique adaptée est possible pour tous, quel que soit l’âge, asthmatique ou non asthmatique.

La Brochure « Asthmatiques : bougez, c’est possible ! » éditée à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Asthme 2007 reprend ces différentes notions :

  • Pour bouger quand on est asthmatique, il n’y a pas que le sport !
  • L’activité physique dépend du bon contrôle de l’asthme
  • Le choix d’un sport
  • Le sport à l’école

Pourquoi est-il recommandé de pratiquer une activité physique régulière quand on est asthmatique ?

La pratique d’une activité physique est une notion importante pour tous, et particulièrement pour l’asthmatique.

En principe, lorsque l’asthme est correctement équilibré et contrôlé, il doit permettre d’avoir une activité physique normale, compatible avec l’âge, le style de vie, le sexe, et l’état de santé général.

L’activité physique est hautement recommandée à tous âges, à condition de choisir le bon sport, le bon rythme et le bon niveau.

Pratiquée régulièrement, l’activité physique permet de maintenir, voire d’améliorer sa forme physique. Cela est vrai pour tous, y compris pour les asthmatiques. De plus, chez les personnes souffrant d’asthme ou de maladie respiratoire, elle contribue à augmenter le niveau de tolérance à l’effort, et contribue à diminuer le seuil de réactivité des bronches.

Certaines disciplines comme la marche à pied, pratiquée en simple promenade ou en randonnée, constituent une véritable éducation à la santé respiratoire. Elles participent à une bonne hygiène de vie, et permettent en douceur de se maintenir en forme.

Rappelons sans hésiter que les personnes asthmatiques doivent toujours avoir avec elle leur traitement bronchodilatateur, et selon les indications de leur médecin, y recourir avant l’effort si nécessaire.

LES CHIFFRES de l’ASTHME

  • L’asthme est un problème mondial, et le nombre de personnes atteintes est en constante augmentation.
  • Dans le monde, 300 millions d’individus sont actuellement touchés par la maladie, et ce chiffre pourrait atteindre 400 millions en 2025 . L’asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez les enfants .
  • En Europe, l’asthme touche 30 millions de personnes, et la prévalence en Europe de l’Ouest a doublé les dix dernières années . Selon l’OMS, une personne meurt par asthme toutes les heures, en Europe de l’Ouest .

En France :

  • L’asthme concerne plus de 3,5 millions de personnes dont 1/3 d’enfants.
  • 8 à 10% des enfants et 5 à 7% des adultes sont concernés par la maladie asthmatique.
  • La fréquence de l’asthme est en constante augmentation dans la plupart des pays et atteint actuellement 9% de la population française.
  • 8% des garçons de moins de 10 ans souffrent d’asthme, les filles du même âge ne sont que 5%. Le ratio homme / femme s’inverse ensuite, les femmes étant plus souvent asthmatiques que les hommes.
  • La mortalité liée à l’asthme est stable. Elle est en moyenne de 2.000 décès par an en France
  • Une enquête du CREDES révèle que l’asthme touche davantage les couches défavorisées.
  • En France, il existe de fortes disparités géographiques certainement dues aux différences climatiques. Ainsi, la prévalence de l’asthme est-elle plus élevée dans le nord de la France (7,5% d’asthmatiques) dans l’ouest (6,7%) ainsi que dans le sud-ouest (7,3%).
  • Contrairement à des croyances répandues, l’asthme ne semble pas plus fréquent en milieu urbain qu’en milieu rural.

Voir en ligne : Journée mondiale de l’asthme

Portfolio