Journée mondiale de l’asthme

lundi 4 mai 2009 par la rédaction

Accueil du site > Evènements > Journée mondiale de l’asthme

Journée mondiale de l’asthme

Journée mondiale de l’asthme

lundi 4 mai 2009

« Asthmatiques, vivez à pleins poumons ! »

La JOURNÉE MONDIALE de l’ASTHME, créée à l’initiative du GINA (Global Initiative for Asthma) se tient chaque année en France le 1er mardi du mois de Mai. Cette grande journée qui suscite de nombreuses initiatives de la part des Associations régionales de l’Allergie et des Ecoles de
l’Asthme, est coordonnée par l’Association nationale ASTHME & ALLERGIES depuis 2002.

A cette occasion, sont organisés près d’une centaine d’événements à travers la France, dans le but de sensibiliser à la maladie asthmatique, qui concerne 6,7% de la population (source IRDES - déc 2008).

Cette grande journée d’information et de mobilisation autour de l’asthme permet de communiquer sur cette maladie respiratoire chronique, grâce à l’implication des médias qui relayent largement les actions organisées, et transmettent les messages de santé qui permettent de faire progresser la prise en charge de l’asthme.

Thème 2009 : « ASTHMATIQUES, VIVEZ à PLEINS POUMONS ! »

Le choix du thème de la JOURNÉE MONDIALE de l’ASTHME 2009 "Asthmatiques, vivez à pleins poumons" vise à mettre en avant l’importance et la nécessité d’avoir un asthme équilibré et contrôlé, même si celui-ci est modéré.

Aujourd’hui, tout asthmatique devrait normalement – compte-tenu des traitements et de l’éducation thérapeutique (Ecoles de l’Asthme) – pouvoir maîtriser son asthme et avoir moins de crises, et si possible aucune.

Mais ce n’est pas encore le cas, en dépit de traitements nombreux et efficaces !

Les Chiffres de l’Asthme en 2009

Tous les chiffres indiqués ont pour source l’étude IRDES (décembre 2008), sauf mention particulière

En 2006, 6,26 millions de personnes en France métropolitaine déclaraient avoir souffert d’asthme à un moment quelconque de leur vie (contre 5,8%* en 1998) et, parmi elles 4,15 millions continuent à en souffrir, soit 6,7% de la population. La prévalence de l’asthme à un moment quelconque de la vie
(asthme cumulatif) atteint 10,2% (contre 8,2% en 1998 source : étude Com-Ruell, CREDES, 1998 )

Moins d’1 asthmatique sur 2 a recours à un traitement de fond

Chez 6 asthmatiques sur 10, le niveau de contrôle des symptômes est insuffisant : partiellement dans 46% des cas et totalement dans 15%. Parmi ces derniers, ¼ ne prend pas de traitement de fond. (Résultats issus de l’Enquête Santé et Protection Sociale (ESPS) réalisée en population générale)

Dans l’ensemble des pays industrialisés comme en France, la prévalence de l’asthme a augmenté au cours des dernières décennies.

En France, les hospitalisations pour asthme diminuent depuis 1998 chez les adultes, tandis qu’elles augmentent chez les plus jeunes enfants.
Quant à la mortalité liée à l’asthme, après une stagnation durant la décennie précédente, elle décroît plus nettement depuis l’an 2000, en particulier chez l’adolescent et l’adulte jeune (moins de 45 ans). (source : "L’Etat de santé de la population en France", données du rapport 2007 de suivi des objectifs de la Loi relative à la politique de santé publique, rapport coordonné par la DREES, Ministère de la Santé.

Le contrôle de la maladie est désormais au cœur de la prise en charge : en 2004, la Haute Autorité de Santé (HAS) en France, puis en 2006, le Global Initiative for Asthma (GINA) à l’échelle internationale, ont émis des recommandations pour la prise en charge des asthmatiques et l’évaluation du niveau de contrôle de leurs symptômes.

Selon l’enquête EPS 2006, la prévalence de l’asthme actuel (asthme ou prise de médicaments pour l’asthme au cours des 12 derniers mois) est estimée à 6,7%. Cette prévalence à un moment quelconque de la vie (asthme cumulatif) atteint 10,2%. Ces prévalences ont augmenté, puisqu’elles étaient
respectivement de 5,8%* et 8,2%* en 1998. Il y a donc une augmentation de la prévalence de l’asthme déclaré. source : étude Com-Ruell, CREDES, 1998

Les hommes sont globalement autant touchés que les femmes.
Il existe cependant des variations lorsque l’on tient compte de l’âge : chez les moins de 15 ans, l’asthme prédomine chez les garçons avec près de 10% d’asthmatiques chez les 5-10 ans, alors que les filles du
même âge ne sont que 6% à être concernées. Au-delà de cet âge, les femmes déclarent plus fréquemment de l’asthme que les hommes. La prévalence diminue jusqu’à 50 ans pour s’élever de nouveau à 7,8% chez les 65 ans ou plus.

Les dernières études révèlent que plus de 4 millions de Français ont de l’asthme et que 6 asthmatiques sur 10 ont un contrôle insuffisant de leur asthme (étude IRDES l’asthme en France en 2006 : prévalence et contrôle des symptômes – IRDES 16 janvier 2009).

Près de 3 asthmatiques sur 10 (28%) se sentent limités ou fortement limités dans leurs activités.

Tous âges confondus, près de 20% des asthmatiques déclarent une dépression et/ou une anxiété.

Consacrer une journée à cette maladie n’est pas grand chose mais c’est déjà un premier geste pour mieux la traiter !


Voir en ligne : journée mondiale de l’asthme 2009

Portfolio