Joyeuses fêtes.

jeudi 23 décembre 2010 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Joyeuses fêtes.

Joyeuses fêtes.

Joyeuses fêtes.

jeudi 23 décembre 2010

Pas de fin d’année civile sans une rétrospective des principaux événements de l’année écoulée et une prospective pour celle à venir.

Je vais donc, moi aussi, vous proposer ma vision totalement partiale des événements heureux et malheureux qui ont marqué le monde allergologique durant 2010 et ce que nous pouvons espérer ou craindre en 2011.

Il faut se réjouir du développement du diagnostic moléculaire qui fait partie des évolutions essentielles pour l’allergologie et l’année 2010 restera celle où il est devenu incontournable pour un allergologue de s’investir dans ce domaine.

2011 devra cependant nous conduire à une utilisation raisonnée des outils qui vont être mis à notre disposition. L’allergologie moléculaire est encore loin de tout résoudre et il va falloir nous atteler à de multiples travaux de recherche pour que ce que nous pressentons comme un réel progrès ne débouche pas sur des extrapolations excessives et dangereuses.

2010 aura été aussi l’année de la présentation de nombreux travaux scientifiques venant confirmer l’efficacité à court et long terme de la désensibilisation.

Dans le cadre de la mise sur le marché d’une nouvelle forme galénique d’immunothérapie allergénique, les deux principaux acteurs du marché ont publié dans des revues scientifiques réputées de multiples études prouvant l’apport important de leurs produits pour les malades allergiques.

Pourtant, dans une ambiance de déremboursement de tous les médicaments sauf ceux qui sauvent la vie à court terme, les autorités ont, pour l’instant, proposé un taux de remboursement injuste pour un nouveau médicament innovant contre l’allergie.

A voir la politique de santé actuelle, on a l’impression que nos dirigeants ont été convaincus par la maxime : « Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort… ». Médicalement parlant, je m’inscris totalement en faux et je revendique le fait que l’allergie est une maladie invalidante, dangereuse et qui mérite d’être bien prise en charge.

Cependant, dans un contexte de sinistrose ambiante généralisée, je voudrais vous rassurer : En 2011, il y aura toujours des traitements contre l’allergie et des allergologues compétents et motivés pour les appliquer.

Après, je ne sais pas…


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio