Révoltez vous.

jeudi 17 février 2011 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Révoltez vous.

Révoltez vous.

Révoltez vous.

jeudi 17 février 2011

Le terme de « Marche allergique » est utilisé depuis des années pour évoquer l’évolution de l’allergie depuis le nourrisson jusqu’à l’âge adulte.

Schématiquement, la vie de l’allergique commencerait par un eczéma du nourrisson, puis apparaitraient une rhinite et enfin un asthme.

Des auteurs parisiens ont démontré que cela n’était pas aussi simple.

La rhinite allergique peut être retrouvée chez le nourrisson et confondue avec les infections fréquentes constatées à cet âge comme le montre l’étude PARIS qui s’intéressait au lien existant entre la rhinite et l’atopie dès l’âge de 18 mois.

Grâce au suivi d’un nombre conséquent de nourrissons, la publication met en évidence la possibilité d’une réelle rhinite allergique chez le très jeune enfant.

Il faut donc définitivement tordre le coup à l’idée préconçue qu’il ne faut chercher l’allergie chez l’enfant qu’à un âge avancé de 6 ou 7 ans. Elle est peut être présente aussi bien sous forme d’eczéma que de rhinite ou d’asthme très tôt dans la vie.

Si un nourrisson peut développer une rhinite lorsque son nez est en contact avec un acarien ou un pollen, les mêmes posés sur sa peau lors des tests cutanés permettront à l’allergologue de diagnostiquer l’allergie et de commencer tôt une prise en charge adaptée.

De plus en plus d’arguments scientifiques montrent que c’est une hérésie d’attendre que l’allergie s’aggrave et que l’asthme apparaisse.

Parents, si votre médecin ou votre pédiatre vous affirme que votre enfant est trop jeune pour des tests, ne vous laissez plus faire. Dès qu’il y a symptôme d’allergie, le diagnostic précis s’impose.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio