Certitudes.

jeudi 17 mai 2012 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Certitudes.

Certitudes.

Certitudes.

jeudi 17 mai 2012

Les moyens dont disposent les allergologues pour affiner le diagnostic et le traitement des allergiques progressent chaque année.

En particulier, l’avènement du CRD (component resolved diagnosis), diagnostic au niveau moléculaire de la réactivité allergique, a permis de faire un bond significatif dans la prise en charge des allergies alimentaires et respiratoires.

Le principe en est simple mais l’utilisation difficile.

Les produits allergisants (acariens, pollens, aliments...) contiennent de nombreuses protéines sur lesquelles peuvent se fixer éventuellement les IgE des allergiques.

Mais toutes les protéines d’un produit n’ont pas cette propriété. L’allergologue doit donc connaître celles susceptibles d’être incriminées.

Parmi ces protéines, certaines font partie de familles dont les membres sont tellement semblables qu’il existe de fréquentes réactions croisées. L’allergologue doit donc connaître les familles de protéines et le niveau d’homologie des protéines de la famille.

Selon la famille de protéines, la réaction allergique peut aller d’une discrète démangeaison buccale jusqu’au choc anaphylactique. L’allergologue doit donc savoir quel est le risque encouru par son patient réactif pour chaque famille.

L’affaire se complique encore lorsque l’on prend en considération que l’allergologie moléculaire est encore tellement jeune qu’il n’existe pas de certitude en ce domaine.

Prenez l’exemple de l’étude suédoise publiée dans « Allergy » que nous présentons sur notre site. Les auteurs envisagent de totalement remettre en question ce que l’on pensait des protéines de la famille des lipocalines.

On les pensait faiblement IgE réactives du fait d’une structure proche des lipocalines humaines, on les croyait peu susceptibles de réactivité croisée du fait d’une faible homologie entre lipocalines.

Cette publication bat en brèche tout ceci.

Désormais, et pour quelques années encore sûrement, il faudra se garder d’avoir trop de certitudes dans ce domaine et bien suivre l’actualité en allergologie moléculaire.

Et pour cela, les sites www.allerdata.com et www.allergique.org sont les plus efficaces.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio