Prendre tous les jours son contraceptif peut être « gonflant » !!

vendredi 25 avril 2003 par Dr Stéphane Guez3561 visites

Accueil du site > Maladies > Urticaire > Prendre tous les jours son contraceptif peut être « gonflant » (...)

Prendre tous les jours son contraceptif peut être « gonflant » !!

Prendre tous les jours son contraceptif peut être « gonflant » !!

vendredi 25 avril 2003, par Dr Stéphane Guez

L’étiologie des angio-œdèmes est parfois difficile à préciser. Des médicaments sont souvent incriminés comme les inhibiteurs de l’enzyme de conversion. Mais d’autres médicaments peuvent-ils induire ces manifestations ?

Episodes récidivants d’angio-oedèmes cutanés et crises aigues douloureuses abdominales induites par des contraceptifs oraux ou des hormones de substitution. : Bork K, Fischer B, Dewald G. Department of Dermatology (KB, BF), Johannes-Gutenberg University, Mainz, Germany dans Am J Med 2003 Mar ;114(4):294-8

Les angio-oedèmes récidivants, caractérisés par des oedèmes cutanés, des crises de coliques douloureuses abdominales et des oedèmes laryngés graves peuvent être acquis ou héréditaires. En accord avec des rapports de cas cliniques, ces oedèmes peuvent être associés à des thérapeutiques anticontraceptives orales et une hormonothérapie.

- Objectif de l’étude : Les auteurs ont étudié les interactions potentielles entre ces médicaments et différents types d’oedèmes récidivants dans une large cohorte de femmes.

- Méthodologie :
* Les femmes avec des oedèmes récidivants (n=516) ont bénéficié d’une évaluation médicale.
* Elles ont été classées en fonction du type d’œdème en utilisant des critères standardisés.
* Parmi les 516 femmes, 228 (44%) avaient utilisé des contraceptifs oraux ou des hormones de substitution, avec 103 (45%) qui ont urticaire et oedèmes, 50 (22%) des angio-oedèmes idiopathiques, 39 (17%) un œdème héréditaire de type III, 32 (14%) un angio-oedème héréditaire de type I, et 4 (2%) un angio-oedème lié à l’utilisation d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine.
* Les contraceptifs oraux ou les hormones de remplacement ont induit des crises d’angio-oedèmes chez 46 femmes (20%) incluant 20 femmes (63%) ayant une angio-oedème héréditaire de type I, 24 (62%) ayant un angio-œdème de type III et 2 (4%) ayant un angio-œdème idiopathique.
* Ces 46 femmes incluent 26 chez lesquelles les symptômes surviennent pour la première fois après l’utilisation de ces médicaments, et 20 chez lesquelles un angio-œdème préexistant a été considérablement aggravé.

- Conclusion : Les contraceptifs oraux ou les hormones de substitution peuvent induire ou exacerber les symptômes d’angio-œdème héréditaire de type I ou III, ou l’angio-œdème idiopathique. Cependant, beaucoup de femmes avec ces affections tolèrent ces médicaments sans avoir aucun effet sur leur angio-oedème.


Les auteurs démontrent un lien entre contraception orale ou hormonothérapie de substitution et survenue de poussées d’angio-oedèmes acquis ou héréditaires.

En fait cette étude ne permet pas vraiment de faire le lien entre ces médicaments et l’apparition d’angio-oedèmes car le nombre de patientes atteintes est faible par rapport aux nombres de femmes qui prennent ces traitements.

Le plus important est de savoir que chez des femmes ayant un angio-œdème préexistant l’hormonothérapie ou la contraception orale peut déclencher des poussées d’angio-oedèmes. Cela justifie donc une surveillance plus attentive.

D’autre part, la survenue d’un angio-œdème chez une femme jeune qui prend une hormonothérapie doit conduire à faire des examens à la recherche d’un angio-œdème héréditaire qui se révélerait à l’occasion de la prise de ce traitement.