Le slogan est donc vrai : les produits laitiers sont nos amis pour la vie.. sans asthme ?

lundi 7 juillet 2003 par Dr Stéphane Guez6858 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Le slogan est donc vrai : les produits laitiers sont nos amis pour la vie.. (...)

Le slogan est donc vrai : les produits laitiers sont nos amis pour la vie.. sans asthme ?

Le slogan est donc vrai : les produits laitiers sont nos amis pour la vie.. sans asthme ?

lundi 7 juillet 2003, par Dr Stéphane Guez

Quels sont les facteurs qui expliquent l’augmentation de prévalence des maladies allergiques et de l’asthme dans nos pays ? On a accusé la pollution, puis les vaccins, puis les antibiotiques ou l’asepsie et dernièrement les aliments. On voit d’ailleurs se développer une véritable phobie des produits laitiers. Que faut-il, en penser ?

Association entre consommation d’aliments contenant des graisses d’origine laitière et réduction du risque d’apparition d’une asthme à l’age préscolaire : données issues de la cohorte PIAMA. : A H Wijga1, H A Smit1, M Kerkhof2,3, J C de Jongste4, J Gerritsen2, H J Neijens4, H C Boshuizen1 and B Brunekreef5
1 National Institute of Public Health and the Environment, Department of Chronic Disease Epidemiology (CZE), Bilthoven, The Netherlands
2 Department of Paediatric Respiratory Medicine, University Hospital Groningen, Groningen, The Netherlands
3 Department of Epidemiology and Statistics, University of Groningen, Groningen, The Netherlands
4 Department of Paediatrics, Erasmus University Medical Center/Sophia Children’s Hospital, Rotterdam, The Netherlands
5 Institute for Risk Assessment Sciences, University of Utrecht, Utrecht, The Netherlands
dans Thorax 2003 ;58:567-572

L’environnement et le mode de vie contribuent à développer de l’asthme chez les enfants. La compréhension des facteurs qui contribuent à cette relation pourrait permettre de développer des méthodes de prévention.

- Objectif de l’étude : Déterminer le rôle du régime alimentaire dans le développement de l’asthme à l’age préscolaire.

- Méthodes  :
* Les données issues de l’étude d’une cohorte de 2978 enfants suivis de façon prospective depuis la naissance ont été utilisées.
* La fréquence des aliments consommés avant l’age de 2 ans a été notée et la relation à l’apparition de symptômes d’asthme après l’age de 3 ans a été étudiée.

- Résultats :
* La prévalence de l’apparition d’un asthme à l’age de 3 ans est plus basse chez les enfants qui ont consommé (jusqu’à 2 ans) de la crème d’origine laitière tous les jours (3.4%) par rapport à ceux qui n’en ont pas mangé (5.6%), et chez ceux qui ont mangé du beurre tous les jours (1.5%) par rapport à ceux qui n’en mangent pas (5.1%).
* La prévalence des sifflements bronchiques récents est plus basse chez les enfants qui mangent des produits laitiers tous les jours (13.7%) par rapport à ceux qui n’en consomment pas (18.4%), et chez les enfants qui mangent du beurre tous les jours (7.7%) par rapport à ceux qui n’en mangent pas (15.4%).
* Ces effets persistent lors de l’analyse dans un modèle de régression logistique incluant les différents aliments et les facteurs confondants (odd ratio ajusté pour l’asthme récent : crème tous les jours versus rarement : 0.59 (0.4-0.88), beurre tous les jours par rapport à beurre de temps en temps 0.28 (0.09-0.88).
* La consommation quotidienne de pain complet est également associée à une fréquence plus basse de l’asthme et des sifflements bronchiques, alors qu’il n’y a pas d’association notée selon la fréquence d’ingestion des fruits, des végétaux, de la margarine et du poisson.

- Conclusions : Chez les enfants d’age préscolaire, la consommation fréquente de produits contenant des graisses du lait est associée à une réduction du risque de symptômes d’asthme.


Dans ce travail, les auteurs démontrent que la consommation régulière d’aliments à base de lait et en particulier de ses matières grasses est un facteur protecteur de l’apparition d’un asthme et de sifflements bronchiques chez l’enfant de moins de 2 ans.

Ce travail est intéressant car il va contre une opinion qui se répand actuellement sans doute véhiculée par des pseudo-nutritionistes, et qui consistent à accuser le lait de tous le maux dont l’asthme et l’allergie.

Il apparaît au contraire que ces produits laitiers protégent de l’apparition d’un asthme et de sifflements bronchiques.

Comme toutes études épidémiologiques il faut cependant émettre des réserves et confirmer ces résultats par d’autres données.

Il faudrait réellement savoir s’il y a une consommation différente dans tous les pays qui sont confrontés à l’augmentation de prévalence de l’asthme et de l’allergie.

D’autre part il semble qu’en zone rurale on consomme plus facilement ce type de produits et on sait qu’effectivement la prévalence de l’asthme est moins forte.

Ces données sont d’ailleurs à l’origine de la théorie hygiéniste qui consiste à penser que ce sont des endotoxines qui sont plus fréquentes en milieu rural et qui protégeraient de l’asthme.

Il y a donc un faisceau d’arguments qui semble lier alimentation et asthme, mais il ne s’agit certainement pas d’une relation simple. Il faut continuer à chercher.