Il est urgent de comprendre l’urgence à traiter les urgences allergiques par des allergologues !!

lundi 8 décembre 2003 par Dr Stéphane Guez2682 visites

Accueil du site > Maladies > Urgences > Il est urgent de comprendre l’urgence à traiter les urgences allergiques par (...)

Il est urgent de comprendre l’urgence à traiter les urgences allergiques par des allergologues !!

Il est urgent de comprendre l’urgence à traiter les urgences allergiques par des allergologues !!

lundi 8 décembre 2003, par Dr Stéphane Guez

Quelle est la réalité des urgences allergologiques dans un service d’urgences actuellement ? Quelles sont ces urgences ? Les allergologues hospitaliers prennent-ils en charge ces urgences ? Réponses à toutes ces questions dans cet article très intéressant.

Panorama des affections allergiques aigus dans un département d’urgences : évaluation d’une activité sur 1 an. : Bellou A, Manel J, Samman-Kaakaji H, de Korwin JD, Moneret-Vautrin DA, Bollaert PE, Lambert H.

Service d’Accueil des Urgences, Hopital Central, Nancy, France. abdel.bellou@voila.fr

dans Emerg Med (Fremantle). 2003 Aug ;15(4):341-7

Il y a peu de données sur l’incidence des affections allergiques dans les services d’urgences.

- L’objectif de cette étude a été d’étudier les données cliniques des patients admis aux urgences pour une suspicion de réaction allergique.

- Méthodologie : Il s’agit d’une étude rétrospective sur 1 an avec des données obtenues par informatique.

- Résultats  :
* Un total de 324 patients a été admis pour un événement allergique.
* Les femmes sont au nombre de 165 (50,9%) et la moyenne d’age est de 55 +/- 18.5 ans.
* Les diagnostics comprennent :
** asthme chez 109 patients (30.9%),
** allergie au venin d’hyménoptère chez 78 patients (24.1%)
** allergie alimentaire pour 31 patients (9.5%)
** allergie médicamenteuse chez 25 patients (7.7%) et
** conjonctivite allergique chez 12 patients (3.7%).
* Aucun diagnostic n’a été porté pour 78 patients (24.1%).
* Un choc anaphylactique a été diagnostiqué chez 12 patients (3.7%) avec les étiologies suivantes : allergie alimentaire 6 cas, allergie médicamenteuse 3 cas, piqûre d’hyménoptère 3 cas.
* 90 patients (27.7%) ont été hospitalisés dans les unités suivantes :
** en allergologie 38 (42.2%),
** 20 en soins intensifs (22.2%)
** 10 en pneumologie (11.1%),
** 8 en dermatologie (8.9%) et
**6 en médecine interne (6.7%),
** 8 patients ayant été hospitalisé dans des unités diverses (8.9%).
* Parmi tous ces patients, 42 (12.9%) ont été vus par un allergologiste avec un bilan allergologique positif dans 28 cas (66.6%).

- Conclusions :
* Les affections allergiques aiguës ne sont pas rares au sein des services d’urgences, représentant 1% des entrées sur 1 an.
* Seul un nombre faible de patients sont explorés par des allergologues. Il faudrait donc un lien plus étroit entre urgentistes et allergologues pour une meilleure évaluation, une meilleure prise en charge à long terme et le développement de moyens préventifs pour éviter une récidive allergique aiguë chez ces patients admis en urgence pour une manifestation allergique.


Dans ce travail, les auteurs démontrent que les urgences allergiques sont relativement fréquentes dans un service d’urgences, mais ne font pas suffisamment l’objet d’une prise en charge spécialisée, ce qui est d’autant plus dommage que ce bilan est positif avec traitement spécifique dans 70% des cas.

Il est important de pouvoir donner des chiffres sur la réalité des urgences allergologiques et leur devenir dans un service d’urgences de CHU.

Ainsi, 1% représente un nombre important de patients et il est dommage que ces patients ne soient pas vus systématiquement par un allergologue, seul moyen de prévenir les récidives et donc un nouveau séjour aux urgences.

Il est également possible que la prise en charge thérapeutique ne soit pas optimale.

Enfin, des information précieuses sont certainement perdues rendant le diagnostic allergologique ultérieur bien plus difficile, car c’est le jour même que le patient est en mesure de donner le nom du ou des médicaments en cause, se rappelle les aliments ingérés etc.…

Bref, l’allergologie est une spécialité à part entière et son domaine d’action inclus les urgences.