Les Japonais sont-ils plus lents à la détente ?

vendredi 15 avril 2005 par Dr Christian Debavelaere1312 visites

Accueil du site > Maladies > Urgences > Les Japonais sont-ils plus lents à la détente ?

Les Japonais sont-ils plus lents à la détente ?

Les Japonais sont-ils plus lents à la détente ?

vendredi 15 avril 2005, par Dr Christian Debavelaere

L ‘anaphylaxie alimentaire est une réaction survenant généralement rapidement après un contact alimentaire, une prise alimentaire plus ancienne peut-elle être impliquée ? C’est la conclusion surprenante de cette étude japonaise qui nous incite à envisager une enquête étiologique élargie.

Anaphylaxie tardive au soja fermenté, première confirmation d’une anaphylaxie tardive d’origine alimentaire par test de provocation. : Inomata N, Osuna H, Yanagimachi M, Ikezawa Z.

Department of Dermatology, Yokohama City University School of Medicine, Yokohama, Japan.

dans Ann Allergy Asthma Immunol. 2005 Mar ;94(3):402-6.

- Contexte

  • Une anaphylaxie tardive sans réaction précoce est rarement relatée.
  • L’hypothèse du mécanisme retardé de l’anaphylaxie au soja fermenté est soit une absorption retardée ou bien un relargage dans l’intestin plutôt qu’un mécanisme immunologique.

- Objectifs

  • Explorer le mécanisme de l’anaphylaxie tardive au soja fermenté chez 2 patients et caractériser l’allergène impliqué dans l’anaphylaxie tardive au soja fermenté.

- Méthodes

  • 2 patients ont subi des prick tests avec le soja fermenté.
  • Nous avons utilisé un test de provocation oral ouvert pour le test de provocation de l’anaphylaxie et mesuré les modifications de l’histamine plasmatique, la tryptase, l’ECP (éosinophile cationic protéine) et le niveau le leucotriène-b4 chez un patient.
  • De plus les IgE spécifiques du soja fermenté et les allergènes du soja fermenté sont détectées par immuno absorption enzymatique et immunoblot, respectivement.

- Résultats

  • Les résultats du prick test avec le soja fermenté étaient positifs pour les 2 patients et négatifs chez les sujets témoins.
  • Le test de provocation avec 50 g de soja fermenté a provoqué urticaire généralisée et dyspnée 13 heures après l’ingestion de soja fermenté chez un patient,
  • de plus son histamine plasmatique et sa tryptase ont augmenté provisoirement durant l’épisode anaphylactique,
  • dans l’immunoabsorption enzymatique le patient a présenté une élévation des IgE au soja fermenté.
  • Les IgE sériques des 2 patients correspondaient approximativement avec des protéines de 5 et 26 k daltons en immunoblot du soja fermenté, respectivement.

- Conclusion

  • À notre connaissance, ceci est le premier rapport concernant une anaphylaxie retardée provoquée par un test de provocation orale 1/2 journée après ingestion de soja fermenté.

Cette observation m’a intéressé car l’anaphylaxie alimentaire survient le plus souvent rapidement après consommation de l’aliment et un délai de 4h est en général retenu comme compatible avec une allergie vraie.

Certes dans l’allergie médicamenteuse, des allergies pourraient être liés à des métabolites du principe actif et expliquer des délais retardés dans l’allergie, ici c’est plutôt un retard d’absorption qui serait en cause.

En tout cas, les marqueurs classiques d’une réaction allergique sont positifs (histamine, tryptase, ECP), et les critères classiques positifs ( prick test, IgE).

Pensons donc à l’allergie vraie, même si le délai de 4h est largement dépassé.