Les femmes ont peut-être de bons résultats scolaires mais une mauvaise note au contrôle de l’asthme !!

mercredi 30 août 2006 par Dr Stéphane Guez1091 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Les femmes ont peut-être de bons résultats scolaires mais une mauvaise note (...)

Les femmes ont peut-être de bons résultats scolaires mais une mauvaise note au contrôle de l’asthme !!

Les femmes ont peut-être de bons résultats scolaires mais une mauvaise note au contrôle de l’asthme !!

mercredi 30 août 2006, par Dr Stéphane Guez

Le contrôle de l’asthme est l’objectif majeur des thérapeutes, et la prise en charge thérapeutique doit assurer ce contrôle. Paradoxalement, peu de choses sont connues sur les facteurs qui interviennent dans ce contrôle. Y a-t-il des caractéristiques physiques (poids etc.) ou thérapeutiques qui influencent le contrôle de l’asthme ?

Influence des caractéristiques des patients et du traitement sur le contrôle de l’asthme. : Laurent Laforest, MD, PhDa, Eric Van Ganse, MD, PhDaCorresponding Author Informationemail address, Gilles Devouassoux, MD, PhDb, Jean Bousquet, MD, PhDc, Stephanie Chretin, MSca, Gisele Bauguil, PharmDd, Yves Pacheco, MD, PhDb, Genevieve Chamba, PharmD, PhDd

a From the Pharmacoepidemiology Unit, EA3091, Lyon
b Respiratory Medicine, EA3091, Lyon
c Respiratory Medicine, Montpellier
d Faculty of Pharmacy, Claude-Bernard University, Lyon

dans JACI Volume 117, Issue 6, Pages 1404-1410 (June 2006)

- Introduction :

  • Bien que le contrôle de l’asthme soit un objectif majeur dans la prise en charge de cette affection, on connaît peu de choses sur les déterminants de ce contrôle.

- Objectif de l’étude :

  • Les auteurs ont étudié les relations entre le contrôle de l’asthme et :
    • les caractéristiques des patients
    • ou la prise en charge thérapeutique de l’asthme.

- Méthodologie :

  • Des patients asthmatiques âgés de 18 à 50 ans, qui sont des clients réguliers des pharmacies et qui ont des prescriptions pour un asthme ont été recrutés de façon consécutive.
  • Ces patients ont rempli un questionnaire qui a été complété par des données enregistrées par la pharmacie sur informatique concernant les médicaments déjà prescrits.
  • Le contrôle de l’asthme (bon ou pas bon) a été évalué par le Test de Contrôle de l’Asthme.
  • Les facteurs déterminants d’un bon contrôle de l’asthme ont été mis en évidence par une analyse multi variée en régression logistique.

- Résultats :

  • L’âge moyen des 1351 patients inclus est de 38.8 ans (écart-type : 9.8) et il y a 55.8% de femmes.
  • Une minorité de patients est considérée comme ayant des symptômes d’asthme bien contrôlés.
  • Le tabagisme, le sexe féminin, et un index de masse corporelle supérieur à 30 kg/m2 sont tous des facteurs indépendants d’un mauvais contrôle de l’asthme.
  • Par rapport à des patients qui reçoivent un corticoïde inhalé en monothérapie, les patients qui ont des combinaisons fixes de corticoïdes inhalés avec un bêta²-longue durée d’action (bêta² LDA) ont un risque moindre d’avoir un contrôle de l’asthme non satisfaisant. (odd ratio : 0.58, IC : 0.35 - 0.96).

- Conclusion :

  • Le contrôle de l’asthme varie à la fois selon les caractéristiques des patients et selon le type de traitement pris.

- Implications cliniques :

  • Ces résultats montrent fortement la nécessité d’améliorer le contrôle de l’asthme, en soins de médecine générale et surtout chez les femmes.
  • L’utilisation régulière d’une combinaison corticoïdes et bêta² LDA, l’aide au sevrage tabagique et la prise en charge d’un surpoids, peuvent contribuer à améliorer le contrôle de l’asthme.

Dans ce travail, les auteurs ont étudié les facteurs qui peuvent influencer le contrôle de l’asthme au long cours.

Un surpoids, le tabagisme sont des facteurs indépendants de mauvais contrôle de l’asthme alors qu’une association corticoïdes et bêta² LDA est un facteur pronostic de bon contrôle.

Ce travail est intéressant car il cherche à mettre en évidence des facteurs spécifiques pouvant influencer le contrôle de l’asthme. Les auteurs évaluent cet asthme à l’aide d’une échelle validée de 5 items.

Les facteurs retenus peuvent effectivement tous expliquer un mauvais contrôle de la maladie asthmatique : poids, tabagisme.

La majorité des patients n’a pas un contrôle satisfaisant de la maladie asthmatique.
Il existe certainement d’autres facteurs et cette voie de recherche est à creuser certainement aussi dans ses aspects psychosociaux d’une part et hormonal d’autre part. En effet il semble exister un comportement différent vis-à-vis des symptômes d’asthme selon le sexe.

Donc, si les résultats ne sont pas spectaculaires dans le sens où les facteurs mis en évidence d’un mauvais contrôle de l’asthme sont « attendus », la démarche est novatrice et pourrait permettre d’identifier d’autres facteurs dont la connaissance serait nécessaire pour permettre un meilleur contrôle de la maladie asthmatique.