L’asthme commence dès la vie utérine…

jeudi 29 mars 2007 par Dr Clément FOURNIER774 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > L’asthme commence dès la vie utérine…

L’asthme commence dès la vie utérine…

L’asthme commence dès la vie utérine…

jeudi 29 mars 2007, par Dr Clément FOURNIER

La possibilité de sélectionner les populations à risque de développer un asthme reste une préoccupation importante. Elle permettrait de proposer une stratégie préventive ciblant cette population afin de diminuer l’incidence de cette maladie. Cette étude suédoise a donc analysé les facteurs de risque fétal et néonataux vis-à-vis du développement futur d’un asthme.

La photothérapie néonatale est-elle associée à une augmentation du risque d’asthme hospitalier de l’enfant ? : Sara Aspberg, Gisela Dahlquist, Thomas Kahan, Bengt Källén

1Division of Internal Medicine, Department of Clinical Sciences, Danderyd Hospital, Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden, 2Department of Clinical Sciences, Pediatrics, Umea University, Umea, Sweden, 3University of Lund, Tornblad Institutet, Lund, Sweden

dans Pediatric Allergy and Immunology (OnlineEarly Articles).
doi:10.1111/j.1399-3038.2006.00518.x

Cette étude, basée sur un registre de population, s’est intéressée à savoir si des facteurs durant la période fétale et néonatale influençaient le risque chez l’enfant de développer un asthme.

A partir du registre d’un hôpital Suédois, les auteurs ont identifié des enfants nés entre 1987 et 1999 qui ont été hospitalisés pour asthme jusqu’en 2001.
- Ainsi, la mesure des résultats ne contenait que des cas d’asthme hospitalisés, et non tous les enfants asthmatiques.
- Les enfants de moins de 2 ans à l’admission étaient exclus du fait du caractère incertain du diagnostic d’asthme dans cette catégorie d’âge.
- Les 14803 enfants restant sélectionnés étaient comparés à tous les enfants nés les mêmes années, enregistrés dans le registre Suédois des naissances, en analysant les informations pré- et périnatales.

- Les odds ratio (OR) étaient calculés en utilisant la technique de Mantel-Haenszel et les intervalles de confiance à 95 % (IC) avec la méthode du test de Miettinen.
- La présence de facteurs confondants maternels et néonataux étaient identifiés et les analyses ajustées en conséquence.
- Les résultats de l’étude confirmaient l’association entre l’asthme de l’enfant et certains facteurs de risque connus :

  • jeune âge maternel
  • tabagisme maternel
  • période de stérilité non désirée
  • faible niveau d’éducation maternelle
  • diabète maternel
  • prématurité
  • petit poids de naissance
  • retard de croissance fétale
  • césarienne
  • délivrance instrumentale (forceps ou autre)

- Un certain nombre de caractéristiques néonatales se révélaient être des facteurs de risque indépendants :

  • sepsis ou pneumonie
  • problème respiratoires et traitements néonataux
  • ictère néonatal et / ou photothérapie

- L’association entre asthme de l’enfant et ictère néonatal et photothérapie persistait après exclusion des cas montrant d’autres facteurs de risque néonataux et après ajustement sur les facteurs de risque maternels (OR 1.27, IC : 1.08 – 1.50), et augmentait à 1.5 si l’enfant avait été hospitalisé plus d’une fois pour asthme.

En conclusion, ces résultats suggèrent une association entre l’ictère néonatal et / ou la photothérapie néonatale et l’asthme « hospitalier » de l’enfant. Cette association nécessite des explorations futures.


Cette étude vient en complément de l’étude Américaine commentée sur ce site (Thorax 2007 ;62:231-236) en analysant les facteurs de risque fétaux et néonataux favorisant l’apparition d’un asthme.

On retrouve plusieurs facteurs de risque bien connus, mais il est toujours bon qu’ils soient confirmés.

Un nouveau facteur de risque est décelé : la survenue d’un ictère néonatal et/ou un traitement par photothérapie. En faisant la bibliographie sur le sujet, j’avoue n’avoir rien trouvé, mais pubmed n’est pas infaillible.

Il s’agit donc d’une donnée nouvelle qui demande à être confirmée dans d’autres études épidémiologiques.