Acide ou pas acide ? La solution est loin d’être basique…

mardi 29 mai 2007 par Dr Clément FOURNIER3298 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Acide ou pas acide ? La solution est loin d’être basique…

Acide ou pas acide ? La solution est loin d’être basique…

Acide ou pas acide ? La solution est loin d’être basique…

mardi 29 mai 2007, par Dr Clément FOURNIER

La présence de symptômes respiratoires chroniques chez un enfant doit amener à rechercher un reflux gastro-oesophagien acide, qui peut être un facteur aggravant d’un asthme sous-jacent, ou expliquer à lui seul des symptômes respiratoires. Le rôle des reflux gastro-oesophagiens non acides est beaucoup moins net, même si des études récentes évoquent son éventuelle responsabilité. Cette étude a étudié les 2 types de reflux chez des enfants avec symptômes respiratoires chroniques.

Reflux gastro-oesophagien acide et non acide chez des enfants avec maladies pulmonaires chroniques. : Claude Thilmanya, Julia Beck-Rippa and Matthias Griese, a,

Department of Pediatric Pulmonology, Dr. von Haunersches Kinderspital, Ludwig-Maximilians-University Munich, Lindwurmstraße 4, D 80337 Munich, Germany

dans Respiratory Medicine
Volume 101, Issue 5, May 2007, Pages 969-976

- Objectifs :

  • Il a été démontré qu’il existe une association entre le reflux gastro-oesophagien (RGO) acide et les maladies pulmonaires chroniques.
  • Le rôle du RGO non acide chez les enfants reste inconnu.
  • Par conséquent, nous avons étudié la prédominance des reflux acides et non acides et leur association avec des désaturations, chez des enfants ayant des symptômes pulmonaires chroniques.

- Méthodes :

  • 25 enfants âgés de 6 mois à 15 ans avec toux chronique inexpliquée, wheezing, ou expectoration chronique étaient évalués par des mesures multiples d’impédancemétrie oesophagienne, de pH-métrie, et une surveillance continue de la saturation en oxygène.

- Résultats :

  • Tous les sujets avaient une évaluation par impédancemétrie et pH-métrie oesophagienne proximale et distale.
  • On détectait une moyenne de 129,4 reflux par jour et par patient.
  • On obtenait des données exploitables et complètes de saturation en oxygène chez 14 enfants.
  • Dans ce groupe, les sujets avaient une moyenne de 112,6 reflux et 92,6 désaturations par jour et par patient.
  • L’index symptôme (IS) (voir notes en commentaires) et l’index de sensibilité de symptôme (ISS) (voir notes en commentaires) étaient respectivement de 34,7 % et 24,6 % pour les RGO acides, et de respectivement de 3% et 66,7% pour les RGO non acides.

- Conclusion :

  • Les auteurs ont trouvé une prévalence élevée de RGO acides et un très petit nombre de RGO non acides dans cette population.
  • L’IS était négatif pour tous les types de RGO, alors que l’ISS était positif à la fois pour les RGO acides et non acides.
  • Ces données supportent l’hypothèse d’une relation entre le RGO acide et les symptômes pulmonaires chroniques.
  • Cependant, cette étude ne retrouve pas de rôle du RGO non acide chez les enfants avec symptômes respiratoires qui ne sont pas sous médication anti-acide.

L’impédancemétrie oesophagienne combinée à l’enregistrement du pH œsophagien, permet à la fois l’étude des reflux acides et non acides. Elle a permis de montrer que certaines manifestations cliniques sont liées à des reflux non acides.

Cette étude réalisée sur un petit nombre d’enfants retrouve un lien entre les reflux acides et les symptômes pulmonaires chroniques. Dans cette population, il semblerait que les reflux acides soient plus fréquents que les reflux non acides.

Ces résultats sont quelque peu en contradiction avec les données d’autres études qui montraient au contraire que les reflux non acides jouaient un rôle important dans les symptômes respiratoires chroniques inexpliqués de l’enfant (Rosen R et al. The importance of multichannel intraluminal impedance in the evaluation of children with persistent respiratory symptoms. Am J Gastroenterol. 2004 ;99:2452-8).

Il faut donc attendre les résultats d’autres études plus importantes chez les enfants, mais il est certain qu’il faut toujours rechercher un RGO devant des symptômes respiratoires inexpliqués, chez l’enfant comme chez l’adulte.

Note :
- IS = nombre de désaturations en rapport avec un reflux / nombre total de désaturations X 100. Considéré comme anormal si > 50%.
- ISS = : nombre de reflux associés à une désaturation / nombre total de reflux X 100. Considéré comme anormal si > 10%.