Immunothérapie : le bonheur n’est plus dans les prés mais dans les éprouvettes !!

mercredi 7 janvier 2009 par Dr Stéphane Guez863 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Immunothérapie : le bonheur n’est plus dans les prés mais dans les éprouvettes (...)

Immunothérapie : le bonheur n’est plus dans les prés mais dans les éprouvettes !!

Immunothérapie : le bonheur n’est plus dans les prés mais dans les éprouvettes !!

mercredi 7 janvier 2009, par Dr Stéphane Guez

Les recombinants, et de manière générale l’utilisation des allergènes recombinants, ont révolutionné le diagnostic allergologique. Mais qu’en est-il sur le plan thérapeutique ? Est-ce que les recombinants peuvent également être efficaces pour traiter les allergies ? L’immunothérapie avec les recombinants est-elle sans danger ?

Efficacité des vaccins de pollen de bouleau recombinant pour le traitement des rhino-conjonctivites allergiques au bouleau. : Pauli G, Larsen TH, Rak S, Horak F, Pastorello E, Valenta R, Purohit A, Arvidsson M, Kavina A, Schroeder JW, Mothes N, Spitzauer S, Montagut A, Galvain S, Melac M, André C, Poulsen LK, Malling HJ.

University Hospital, Strasbourg, France.

dans J Allergy Clin Immunol. 2008 Nov ;122(5):951-60

- Introduction :

  • La technique des recombinants permet de fabriquer des vaccins spécifiques des allergènes pour l’immunothérapie, avec une composition bien définie.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été d’évaluer l‘efficacité d’un nouvel allergène vaccinal recombinant chez des patients ayant une allergie au pollen de bouleau.

- Matériel et méthode :

  • Il s’agit d’une étude randomisée en double aveugle contre placebo qui a comparé l’efficacité et les effets indésirables éventuels de 3 vaccins chez 134 adultes ayant une allergie au pollen de bouleau :
    • un allergène recombinant (r Bet v 1)
    • un allergène extrait du pollen et commercialisé
    • un allergène purifié naturel (n Bet v 1)
    • et un placebo.
  • Les patients ont reçu une immunothérapie avec une injection chaque semaine pendant 12 semaines avec ensuite des injections mensuelles d’entretien contenant 15 µg de Bet v 1 pendant 2 ans.

- Résultats :

  • Une diminution significative (environ 50%) des manifestations cliniques de rhino-conjonctivites (r Bet v 1, P = 0.0002 ; n Bet v 1, P = 0.0006 ; extrait de bouleau, P = 0.0024) du recours aux médicaments de secours ( r Bet v 1, P = 0.0011 ; n Bet v 1, P = 0.0025 ; extrait de bouleau, P = 0.0063) et des tests cutanés (P < 0.0001) a été observée dans les 3 groupes de patients traités activement par rapport au placebo, lors des 2 saisons polliniques successives.
  • L’amélioration clinique a été accompagnée par une augmentation marquée des IgG anti Bet v 1, qui a été plus élevée dans le groupe de patients traités avec le vaccin r Bet v 1par rapport au groupe traité avec le bouleau commercial et avec le n Bet v 1.
  • Une nouvelle spécificité IgE a été induite chez 3 patients sur 209 traités avec l’extrait de pollen de bouleau, mais chez aucun des 32 patients traités par r Bet v 1 ou n Bet V 1.
  • Aucune réaction systémique n’a été observée dans le groupe traité par r Bet v 1.

- Conclusion :

  • Le vaccin avec r Bet v 1 est efficace et sans danger pour traiter l’allergie au pollen de bouleau et induit une réponse immune hautement spécifique.

Les auteurs ont étudié les effets d’une immunothérapie dans l’allergie au pollen de bouleau avec un recombinant, un extrait naturel et un extrait purifié.

Après 2 ans de traitements injectables et 2 saisons polliniques il y a une amélioration de 50%, r Bet v 1 induisant une réponse immune très spécifique sans aucune réaction systémique.

Cette étude est très importante car elle vient en complément des applications diagnostiques de la recherche sur les allergènes moléculaires.

Les auteurs de ce travail, qui sont des pionniers en la matière, démontrent que les allergènes recombinants peuvent également permettre un traitement hautement spécifique.

La réponse immune induite, contrairement à l’extrait naturel de bouleau, n’entraîne pas de nouvelles immunisations.

D’autre part les recombinants semblent aussi sûr sinon plus que les extraits classiques.

Ainsi les recombinants ouvrent une voie d’avenir à l’immunothérapie spécifique en proposant des vaccins hautement spécifiques et efficaces.