Une relation trouble (et troublante) entre asthme et allergie alimentaire…

lundi 9 mars 2009 par Dr Geneviève DEMONET819 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Une relation trouble (et troublante) entre asthme et allergie (...)

Une relation trouble (et troublante) entre asthme et allergie alimentaire…

Une relation trouble (et troublante) entre asthme et allergie alimentaire…

lundi 9 mars 2009, par Dr Geneviève DEMONET

L’asthme fait la gravité de l’allergie alimentaire mais la relation ne s’arrête pas là : l’une pourrait précéder l’autre… C’est ce que semble révéler une enquête menée à Chicago chez des enfants ayant une allergie alimentaire avérée…

L’allergie alimentaire est associée à un risque accru d’asthme : Schroeder A, Kumar R, Pongracic JA, Sullivan CL, Caruso DM, Costello J, Meyer KE, Vucic Y, Gupta R, Kim JS, Fuleihan R, Wang X.

The Mary Ann and J. Milburn Smith Child Health Research Program, Children’s Memorial Hospital and Children’s Memorial Research Center, Chicago, IL 60614, USA.

dans Clin Exp Allergy. 2009 Feb ;39(2):261-70.

- Contexte :

  • La marche atopique est bien documentée mais on comprend mal la relation entre allergie alimentaire (AA) et asthme.

- Objectifs :

  • Le but de cette étude était d’examiner la force de l’association entre l’AA et l’asthme et leur relation dans le temps.

- Méthodes :

  • Cette analyse a inclus 271 enfants ≥ 6 ans (groupe des plus âgés) et 296 enfants < 6 ans (groupe des plus jeunes) à partir d’une cohorte de famille d’AA à Chicago en Illinois.
  • L’asthme a été considéré lorsque les parents ont rapporté un diagnostic posé par un médecin.
  • L’existence d’une AA a été déterminée sur le délai d’apparition et le type de symptômes survenus après l’ingestion d’un aliment particulier ainsi que sur les résultats de prick-tests cutanés (Multi-Test II) et du dosage d’IgE spécifiques de l’allergène (Phadi ImmunoCAP).
  • Les analyses ont été menées par régression logistique tenant compte de co-variants importants et d’auto-corrélations parmi la fratrie.
  • Des courbes de Kaplan-Meier ont été utilisées pour comparer le délai de survenue de l’asthme selon le statut d’AA.

- Résultats :

  • Une AA symptomatique était associée à l’asthme à la fois chez les enfants les plus âgés [odds ratio (OR) = 4.9, intervalle de confiance 95% (IC) : 2.5-9.5] et les plus jeunes (OR = 5.3, 95% IC : 1.7-16.2).
  • L’association était plus forte parmi les enfants ayant des allergies alimentaires multiples ou sévères, particulièrement chez les enfants les plus âgés.
  • Les enfants ayant une AA ont développé un asthme plus tôt et avec une prévalence plus élevée que les enfants n’ayant pas d’AA (taux proportionnel de hasard de Cox = 3.7, IC 95% : 2.2-6.3 pour les enfants ≤ 6 ans, et taux de hasard = 3.3, IC 95% : 1.1-10 pour les enfants <6 ans).
  • Aucune association n’a été constatée entre une sensibilisation alimentaire asymptomatique et l’asthme.

- Conclusions :

  • Une association significative entre l’AA et l’asthme a été trouvée, indépendamment des marqueurs de l’atopie tels que la sensibilisation aux aéroallergènes et les antécédents familiaux d’asthme.
  • L’association était même plus forte chez les individus ayant des allergies alimentaires multiples ou sévères.

Une étude a été menée à Chicago dans une cohorte familiale pour établir une relation entre asthme et allergie alimentaire.

Deux groupes ont été constitués : 271 enfants de plus de 6 ans et 296 de moins de 6 ans.

Les enfants ayant une allergie alimentaire avérée (confirmée sur des symptômes et un délai de survenue pertinents, ainsi que par la pratique de prick-tests cutanés et un dosage d’IgE spécifiques) avaient un risque supérieur de survenue d’un asthme que les enfants n’ayant pas d’allergie alimentaire.

Les enfants les plus à risque étaient ceux ayant une allergie alimentaire multiple ou sévère.

Le risque a été retrouvé quel que soit l’âge de l’enfant. Par contre, une simple sensibilisation alimentaire asymptomatique n’était pas un facteur de risque d’asthme.

Ce travail confirme, si besoin, que l’allergie est bien une maladie générale…