Passer de la maman à la vache : qui va lentement va sûrement !!

lundi 27 avril 2009 par Dr Stéphane Guez708 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Passer de la maman à la vache : qui va lentement va sûrement !!

Passer de la maman à la vache : qui va lentement va sûrement !!

Passer de la maman à la vache : qui va lentement va sûrement !!

lundi 27 avril 2009, par Dr Stéphane Guez

L’allergie au lait de vache chez le petit enfant pose des problèmes nutritionnels majeurs et nécessite une attention soutenue des parents pour éviter les ingestions accidentelles. Est-ce qu’un protocole simple d’induction de tolérance par voie orale pourrait permettre de traiter ces enfants, même s’ils sont vraiment allergiques ?

Un nouveau protocole d’induction de tolérance spécifique au lait de vache pour les enfants ayant une allergie IgE médiée au lait de vache. : Caminiti L, Passalacqua G, Barberi S, Vita D, Barberio G, De Luca R, Battista G.

dans Allergy Asthma Proc. 2009 Mar 13.

- Introduction :

  • L’allergie à IgE au lait de vache est une épreuve difficile pour les patients, particulièrement pour les enfants et leur famille.
  • L’éviction de l’allergène représente la seule option thérapeutique, mais des protocoles de désensibilisation par voie orale ont été proposés.

- Objectif de l’étude :

  • En raison de la longue durée et de la complexité des protocoles proposés les auteurs ont étudié la faisabilité d’un protocole d’induction de tolérance par voie orale reposant sur une augmentation chaque semaine des doses ingérées.

- Matériel et Méthode :

  • Des enfants ayant une allergie au lait de vache confirmée par un test de provocation en double aveugle contre placebo ont été recrutés.
  • 6 parmi eux ont été randomisés pour une désensibilisation en double aveugle avec :
    • soit du lait
    • soit du soja servant de placebo.
  • 7 patients ont suivi le protocole en ouvert.
  • La désensibilisation a débuté par une goutte de lait de vache au 1/25 chaque semaine.
  • La dose a été doublée toutes les semaines jusqu’à 18 semaines pour permettre l’ingestion complète de 200 ml en approximativement 4 mois.

- Résultats :

  • Parmi les 13 enfants inclus, 10 enfants ont reçu du lait de vache et 3 enfants témoins ont reçu du soja.
  • Une tolérance totale (200 ml de lait de vache) a été obtenue chez 7 enfants.
  • Pour 2 enfants, le protocole a échoué en raison de la survenue de manifestations cliniques sévères durant le protocole.
  • 1 patient a terminé une tolérance partielle (64 ml).
  • Les 3 enfants témoins sous placebo avaient à nouveau un test de provocation positif à la fin de l’étude.

- Conclusion :

  • Un protocole d’induction de tolérance avec augmentation des doses chaque semaine permet de proposer une alternative valable à l’éviction pour les enfants qui ont une allergie au lait de vache induite par des IgE spécifiques.

Dans ce travail de recherche clinique, les auteurs proposent un nouveau protocole d’induction de tolérance au lait de vache pour les nourrissons réellement allergiques.

En doublant chaque semaine les doses ingérées, 80% des enfants ont pu prendre 200 ml de lait de vache mais 20% ont fait une réaction allergique sévère.

Ce protocole a effectivement l’avantage d’être simple dans sa conception et donc dans sa réalisation.

Cependant, il faut bien entendu signaler le faible effectif de ce travail. D’autre part seulement 3 enfants ont réellement suivi un protocole en aveugle contre placebo.

Ce type de travail est certes très délicat à réaliser chez de très jeunes enfants, mais l’association de ces 2 biais peut fausser les résultats.

Si ce protocole est intéressant puisqu’une dose correcte de lait est ingérée finalement après un temps relativement court, on peut être étonné de l’importance des effets indésirables. 20% de cette petite population a présenté des réactions décrites comme sévère.

Il ne s’agit donc certainement pas d’un protocole qui peut s’appliquer à tous les enfants allergiques au lait de vache et certainement pas dans n’importe quel environnement.