Un nourrisson hospitalisé pour bronchiolite deviendra-t-il asthmatique ?

vendredi 15 mai 2009 par Dr Geneviève DEMONET885 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Un nourrisson hospitalisé pour bronchiolite deviendra-t-il asthmatique (...)

Un nourrisson hospitalisé pour bronchiolite deviendra-t-il asthmatique ?

Un nourrisson hospitalisé pour bronchiolite deviendra-t-il asthmatique ?

vendredi 15 mai 2009, par Dr Geneviève DEMONET

La sévérité de la bronchiolite du nourrisson intervient-elle dans la survenue d’un asthme dans la petite enfance ? Une équipe américaine a mené l’enquête au Tennessee, de façon rétrospective, sur une cohorte de naissance conséquente de 90 341 enfants…

La relation sévérité-dépendante de la bronchiolite du nourrisson sur le risque et la morbidité d’un asthme dans la petite enfance : Kecia N. Carroll, MD, MPHae, Pingsheng Wu, PhDbc, Tebeb Gebretsadik, MPHc, Marie R. Griffin, MD, MPHbdfhj, William D. Dupont, PhDcd, Edward F. Mitchel, MSd, Tina V. Hartert, MD, MPHbgi

a Department of Pediatrics, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
b Department of Medicine, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
c Department of Biostatistics, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
d Department of Preventive Medicine, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
e Division of General Pediatrics, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
f Division of General Internal Medicine, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
g Division of Allergy, Pulmonary and Critical Care Medicine, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
h Center for Education and Research on Therapeutics, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
i Center for Health Services Research, Vanderbilt University School of Medicine, Nashville, Tenn
j Mid-South Geriatric Research Education and Clinical Center and the Clinical Research Center of Excellence, Veterans Affairs, Tennessee Valley HealthCare System, Nashville, Tenn

dans JACI Volume 123, Issue 5, Pages 1055-1061.e1 (May 2009)

- Contexte :

  • Les nourrissons hospitalisés pour bronchiolite ont un taux élevé d’asthme dans la petite enfance.
  • On ne sait pas s’il existe une corrélation entre la sévérité de la bronchiolite et le risque d’asthme dans la petite enfance ou la morbidité liée à l’asthme.

- Objectifs :

  • Nous avons cherché à déterminer s’il existe une relation quantitative entre la sévérité de la bronchiolite du nourrisson, la survenue d’un asthme dans la petite enfance et la morbidité liée à l’asthme.

- Méthodes :

  • Nous avons mené une étude de population rétrospective sur une cohorte de naissance de nourrissons nés à terme entre 1995 et 2000 et enrôlés dans un programme d’état Medicaid.
  • La sévérité de la bronchiolite a été définie par une catégorisation des nourrissons dans des groupes mutuellement exclusifs basés sur le niveau le plus avancé des soins de santé pour bronchiolite.
  • Les visites de soins, les traitements spécifiques de l’asthme et les facteurs démographiques ont été identifiés par l’intermédiaire de Medicaid et reliés aux fiches d’observation.
  • La présence d’un asthme a été vérifiée entre 4 ans et 5 ans et demi et la morbidité liée à l’asthme (hospitalisation, visite aux urgences ou cure de corticoïdes oraux) a été évaluée chez les enfants asthmatiques entre 4 ans et demi et 5 ans et demi.

- Résultats :

  • Sur 90 341 enfants, 18% avaient eu une consultation pour bronchiolite et ces nourrissons représentaient 31% des diagnostics d’asthme de la petite enfance.
  • Pour les enfants n’ayant pas eu de consultation pour bronchiolite, les odds ratio ajustés pour l’asthme étaient de 1.86 (IC 95%, 1.74-1.99), 2.41 (IC 95%, 2.21-2.62), et 2.82 (IC95%, 2.61-3.03) respectivement chez les patients externes, ayant été admis dans le service des urgences et admis en hospitalisation.
  • Les nourrissons hospitalisés pour bronchiolite avaient une morbidité pour asthme accrue comparativement à celle observée chez les enfants n’ayant pas eu de consultation pour bronchiolite.

- Conclusion :

  • A notre connaissance, ceci est la première étude démontrant la relation quantitative entre la sévérité de la bronchiolite du nourrisson et l’augmentation des taux à la fois d’asthme dans l’enfance et de la morbidité liée à l’asthme.

Une étude rétrospective a été menée sur une cohorte de naissance de plus de 90 000 nourrissons nés dans le Tennessee entre 1995 et 2000.

Dix-huit pour cent de ces enfants avaient consulté pour bronchiolite.

Ces nourrissons représentaient 31% des asthmes de la petite enfance.

L’augmentation du taux d’asthme dans la petite enfance et de la morbidité liée à l’asthme (hospitalisation, visite aux urgence ou cure de corticoïdes oraux) était d’autant plus importante chez ces enfants que la bronchiolite initiale était sévère.

Le degré de sévérité avait été déterminé par le type de soins entraîné par la bronchiolite (consultation externe, visite dans un service d’urgences ou hospitalisation).