Les biologistes inventent un nouveau « schmilblic » : l’EAST !!

vendredi 19 juin 2009 par Dr Stéphane Guez535 visites

Accueil du site > Maladies > Diagnostic > Les biologistes inventent un nouveau « schmilblic » : l’EAST !!

Les biologistes inventent un nouveau « schmilblic » : l’EAST !!

Les biologistes inventent un nouveau « schmilblic » : l’EAST !!

vendredi 19 juin 2009, par Dr Stéphane Guez

Peut-on encore augmenter la spécificité et la sensibilité des dosages d’IgE spécifiques en particulier aux allergènes recombinants ? La pratique montre qu’il y a encore d’authentiques patients allergiques avec dosages négatifs et inversement des dosages positifs sans signification clinique : la réponse est donc oui. Mais comment ?

Caractérisation immunochimique de la structure et de l’allergénicité des 2 S albumines de l’arachide en utilisant différents types d’immunodosages. : Bernard H, Drumare MF, Guillon B, Paty E, Scheinmann P, Wal JM.

INRA, Laboratoire d’Immuno Allergie Alimentaire, CEA-Saclay Gif sur Yvette, Paris, France.

dans Anal Bioanal Chem. 2009 May 22

- Introduction :

  • Les protéines de la famille des 2S albumines, comme Ara h2 et Ara h6, sont très souvent impliquées dans l’allergie à l’arachide.

- Objectif de l’étude :

  • Les auteurs ont développé un nouveau test : l’allergo-sorbent test enzymatique inverse (EAST) pour obtenir une meilleure sensibilité et spécificité par rapport aux dosages classiques.

- Matériel et méthode :

  • L’allergo-sorbent test enzymatique inverse, est un test dans lequel :
    • la totalité des IgE sont d’abord fixées par des anticorps monoclonaux anti-IgE antihumain,
    • puis les liaisons des IgE spécifiques anti-Ara h2 et anti-Arar h6 vis-à-vis des allergènes correspondants sont ensuite mesurées.
  • Ce nouveau test est utilisé soit comme :
    • un test classique direct
    • ou comme un test d’inhibition pour étudier les interactions entre :
      • un extrait protéique total d’arachide
      • et Ara h2 et Ara h6 purifiés avec les anti-IgE des patients allergiques à l’arachide.

- Résultats :

  • Les auteurs ont identifié des épitopes sur Ara h 6 en utilisant la technique EAST dans laquelle la protéine est immobilisée d’une façon particulièrement bien définie au travers d’interaction avec un anticorps monoclonal spécifique fixé sur des microplaques.
  • La parfaite spécificité de ces mAbs a été caractérisé au niveau de l’épitope et leurs liaisons sur l’allergène masque un épitope connu et le rend non disponible pour la reconnaissance par des IgE spécifiques.
  • L’EAST inverse augmente le ratio signal spécifique sur bruit de fond.
  • Cette technique élimine les interférences avec des compétiteurs comme les anticorps anti-IgG contre l’arachide et permet des études de spécificité et ou d’affinité des interactions entre les IgE et Ara h 2 et Ara h 6 d’une plus grande sensibilité et d’une plus grande précision que le EAST conventionnel.

- Conclusion :

  • Les résultats obtenus avec la technique EAST lorsque les allergènes sont présentés par un mAbs spécifique, suggèrent que le domaine homologue moléculaire des 2S albumines de l’arachide inclut les épitopes majeurs IgE et est fortement impliqué dans l’allergènicité de l’arachide.

A l’aide d’une nouvelle technique basée sur la fixation sur un support, non d’un allergène mais d’une anti-IgE humaine, les auteurs démontrent qu’il est possible d’augmenter la sensibilité du dosage des IgE spécifiques à Ara h2 et h6 et qu’il existe un épitope commun aux 2S albumines de l’arachide important dans l’allergie.

Ce travail est très fondamental et intéressera au premier chef les biologistes.

Il est décrit une technique d’immun dosage basée sur la fixation au support d’une anti-IgE qui va dans un premier temps attraper toutes les IgE spécifiques du sérum. Dans un 2° temps il est ajouté des allergènes moléculaires marqués qui vont se fixer sur les IgE spécifiques correspondantes. Par ce moyen, les auteurs éliminent les faux positifs par fixation d’IgG spécifiques. Ils diminuent également les faux négatifs qui sont secondaires à un masquage du site de fixation des IgE sur l’allergène avec les dosages classiques.

Enfin, la technique d’inhibition permet de démontrer que ces albumines 2S, Ara h2 et 6 sont très importantes en pratique clique dans l’allergie des patients à l’arachide.