Des règles suisses à couper le souffle !

lundi 19 avril 2010 par Dr Geneviève DEMONET704 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Des règles suisses à couper le souffle !

Des règles suisses à couper le souffle !

Des règles suisses à couper le souffle !

lundi 19 avril 2010, par Dr Geneviève DEMONET

L’influence hormonale sur l’asthme et ses exacerbations a largement été discutée et une hypothèse hormonale avancée. Une étude suisse s’est intéressée à l’hyperréactivité bronchique des femmes en période périmenstruelle selon qu’elles prenaient une contraception orale ou non…

Augmentation périmenstruelle de l’hyperréactivité bronchique chez les femmes préménopausées : Résultats de la cohorte de population SAPALDIA 2 : SAPALDIA TeamJulia Dratva, MD, MPHaCorresponding Author Informationemail address, Christian Schindler, PhDa, Ivan Curjuric, MDa, Daiana Stolz, MD, MPHb, Ferenc Macsali, MDc, Francisco Real Gomez, MD, PhDc, Elisabeth Zemp, MD, MPHa

a Institute of Social and Preventive Medicine at the Swiss Tropical Institute, Basel, Switzerland
b Clinic of Pulmonary Medicine and Respiratory Cell Research, University Hospital Basel, Basel, Switzerland
c Department of Gynecology and Obstetrics, Haukeland University Hospital, Bergen, Norway

dans JACI Volume 125, Issue 4, Pages 823-829

- Contexte :

  • Les études sur l’asthme périmenstruel sont inconsistantes ; de plus les comparaisons sont limitées par des différences de méthodologie.

- Objectifs :

  • Explorer les variations cycliques de l’hyperréactivité bronchique (HRB) à la métacholine chez des femmes préménopausées dans une cohorte de population et vérifier la modification provoquée par les contraceptifs oraux (COs).

- Méthodes :

  • Le jour du cycle menstruel au moment du test à la métacholine a été calculé chez 571 femmes menstruées sans traitement hormonal âgées de 28 à 58 ans, sur la base de données d’un questionnaire de l’étude de cohorte Suisse 2001/2002 sur la Pollution de l’Air Et la Maladie Pulmonaire Chez les Adultes (SAPALDIA).
  • Une fenêtre de risque a été définie 3 jours avant et le premier jour après la menstruation.
  • Des analyses logistiques et de régression linéaires ont été menées avec un ajustement pour les facteurs prédictifs principaux d’HRB et en stratifiant selon le statut asthmatique.
  • L’impact des COs a été étudié dans le même échantillon augmenté de 130 femmes prenant des Cos.

- Résultats :

  • La prévalence de l’HRB était de 13% (chute ≥ 20% du VEMS jusqu’à une dose cumulative maximale de 2 mg) et 6% des femmes étaient asthmatiques.
  • Un total de 143 femmes avait passé le test à la métacholine dans la fenêtre de risque.
  • Nous avons observé une augmentation significative de l’HRB à l’intérieur de la fenêtre de risque (odds ratio [OR], 2.3 ; IC 95%,1.27-4.29).
  • Un schéma associatif cyclique a été confirmé par des fonctions trigonométriques.
  • Un effet de modification a été mis en évidence par le statut asthmatique et l’utilisation d’une contraception orale avec un OR plus bas chez les sujets non asthmatiques et un OR < 1 chez les femmes utilisant des Cos.

- Conclusion :

  • Ce résultat prouve l’existence d’une variation systématique de l’HRB durant le cycle menstruel et soutient l’hypothèse d’une influence hormonale.
  • Les Cos semblent avoir un effet protecteur.
  • La cyclicité de l’HRB pourrait avoir une importance clinique en vue de recommandations thérapeutiques futures et du choix du moment des tests fonctionnels respiratoires chez les femmes.

Une étude de population a été menée sur un échantillon aléatoire de 8047 adultes âgés de 18 à 60 ans vivant dans 8 régions différentes de Suisse.

Lors de la deuxième phase de cette étude, 790 femmes non ménopausées ont répondu au questionnaire de santé sur la Santé Respiratoire de la communauté Européenne précisant le premier jour des dernières règles ainsi que la durée du cycle.

Parmi elles, 571 femmes âgées de 28 à 58 ans et sans contraception orale ont pu passer un test à la métacholine avec des données exploitables : 25% d’entre elles (soit 143) ont passé le test en période périmenstruelle (de 3 jours avant au premier jour des règles).
Six pour cent des femmes étaient asthmatiques. La prévalence de l’HRB était de 13%.

L’étude a mis en évidence le caractère cyclique de l’HRB avec une augmentation de l’HRB en période périmenstruelle aussi bien chez les femmes asthmatiques que non asthmatiques.

L’étude s’est étendue dans un second temps à 130 femmes prenant des contraceptifs oraux. La prise hormonale a montré un effet protecteur sur l’HRB en période périmenstruelle.

La prise en compte de cette cyclicité pourrait être importante dans l’interprétation des explorations fonctionnelles respiratoires et peut-être en thérapeutique.