Même les toréros allergologues ne font pas mieux avec les tests cutanés aux pénicillines.

mardi 20 avril 2010 par Dr Stéphane Guez701 visites

Accueil du site > Allergènes > Médicaments > Même les toréros allergologues ne font pas mieux avec les tests cutanés aux (...)

Même les toréros allergologues ne font pas mieux avec les tests cutanés aux pénicillines.

Même les toréros allergologues ne font pas mieux avec les tests cutanés aux pénicillines.

mardi 20 avril 2010, par Dr Stéphane Guez

Les patients venant pour une suspicion d’hypersensibilité aux bétalactames sont de plus en plus nombreux. Sa réalisation des tests cutanés est bien codifiée il n’en persiste pas moins une difficulté importante liée à une insuffisance de sensibilité de ce tests cutanés. Peut-on les améliorer ?

Rôle des déterminants mineurs de l’amoxicilline dans le diagnostic des réactions allergiques immédiates à l’amoxicilline (amx) : M. J. Torres 1 , A. Ariza 2 , J. Fernández 3 , E. Moreno 4 , J. J. Laguna 5 , M. I. Montañez 2 , A. J. Ruiz-Sanchez 6 & M. Blanca 1

1 Allergy Service, Carlos Haya Hospital, Malaga, Spain ; 2 F-IMABIS-Carlos Haya Hospital, Research Laboratory, Malaga, Spain ; 3 Allergy Section, Department of Clinical Medicine, UMH, Elche, Spain ; 4 Allergy Service, Salamanca Hospital, Salamanca, Spain ; 5 Allergy Service, Cruz Roja Hospital, Madrid, Spain ; 6 Department of Organic Chemistry, Malaga University, Malaga, Spain

dans Allergy
Volume 65 Issue 5, Pages 590 - 596

- Introduction :

  • Les tests cutanés des patients ayant une suspicion d’hypersensibilité immédiate à l’amx sont réalisés avec les déterminants majeurs et mineurs de la benzylpenicilline (BP) et avec l’amx.
  • Cependant, la sensibilité n’est pas optimale, et d’autres déterminants doivent être pris en compte.

- Objectif de l’étude :

  • Les auteurs ont évalué la sensibilité de déterminants mineurs bien caractérisés et stables de l’amx chez des patients ayant une réaction allergique immédiate à l’amx afin d’améliorer la sensibilité des tests cutanés.

- Matériel et Méthode :

  • Amoxicilline, acide amoxicilloic (acide amx) et diketopiperacine (DKP) ont été préparés et caractérisés par HPLC reverse de phase, et testés :
    • in vivo par des tests cutanés,
    • et in vitro par un test d’activation des basophiles et par des techniques d’inhibition de RAST.

- Résultats :

  • Les patients ayant une réaction allergique immédiate à l’amoxicilline ont été sélectionnés :
    • Groupe A (n=32) : tests cutanés positifs seulement pour l’amx
    • Groupe B (n = 19) : test cutanés positifs pour les déterminants benzylpenicilline
    • Groupe C (n = 10) : test cutanés négatifs et test de provocation à l’amx positif.
  • Dans le groupe A :
    • 27 patients (81.8%) ont de tests cutanés positifs à l’amx,
    • 10 (30,3%) à l’acide amx
    • 2 (6.1%) à la DKP
    • 6 (18.2%) sont négatifs.
  • Dans le groupe B :
    • 9 (n=50%) ont de tests cutanés positifs à l’amx,
    • 8 (42,1%) à l’acide amx,
    • aucun à la DKP,
    • 9 (50%) négatifs ;
  • Groupe C : test cutanés négatifs.
  • Le test d’activation des basophiles est :
    • positif à l’amx chez 26 patients (50.9%),
    • à acide amx chez 15 patients (29.1%)
    • et au DKP chez 4 patients (7.8%).
  • Les études en RAST inhibition montrent plus de 50% d’inhibition pour tous les sérums avec la plus forte concentration pour l’amx et l’acide amx.

- Conclusions :

  • la combinaison de déterminants mineurs de l’amx ne semble pas apporter une valeur supplémentaire par rapport à l’utilisation de l’amx seule.
  • d’autres recherches sont nécessaires pour trouver de nouvelles structures qui pourraient améliorer la sensibilité des tests diagnostics de l’hypersensibilité aux bétalactames.

Dans ce travail, les auteurs ont cherché à améliorer la performance des tests cutanés en particulier leur sensibilité dans l’exploration d’une allergie à l’amoxicilline.

Malgré la mise au point de 2 nouveaux déterminants mineurs bien caractérisés et stables il n’y a pas d’amélioration du diagnostic par rapport au test avec l’amx seule.

Le diagnostic d’une allergie médicamenteuse reste difficile et même l’exploration de l’allergie aux bétalactames n’est pas encore suffisamment performante.

Depuis plusieurs années il est recommandé de faire les tests avec les déterminants majeurs et mineurs de l’amoxicilline ce qui est devenu d’ailleurs difficile en France. Cependant, la sensibilité des tests cutanés reste très moyenne.

Dans ce travail, avec une population de patients très bien sélectionnées, les auteurs démontrent que l’utilisation des déterminants mineurs n’améliore en rien le diagnostic d’allergie à l’amoxicilline par rapport aux tests avec l’amoxicilline seule.

Ainsi, cette étude confirme les nouvelles recommandations du groupe d’étude des allergies médicamenteuses, à savoir que dans l’exploration d‘une hypersensibilité aux bétalactames la meilleure efficacité des tests cutanés est obtenue en utilisant la molécule native.