Cefazoline la petite allergie qui monte, qui monte…

jeudi 22 septembre 2011 par Dr Stéphane Guez1178 visites

Accueil du site > Allergènes > Médicaments > Cefazoline la petite allergie qui monte, qui monte…

Cefazoline la petite allergie qui monte, qui monte…

Cefazoline la petite allergie qui monte, qui monte…

jeudi 22 septembre 2011, par Dr Stéphane Guez

Une mise au point sur l’hypersensibilité immédiate à la cefazoline : données issues d’une grande banque de données, et étude des réactivités croisées. : Pipet, A., Veyrac, G., Wessel, F., Jolliet, P., Magnan, A., Demoly, P. and Bousquet, P. J. (2011),

A statement on cefazolin immediate hypersensitivity : data from a large database, and focus on the cross-reactivities.

dans Clinical & Experimental Allergy. doi : 10.1111/j.1365-2222.2011.03846.x

- Introduction :

  • L’utilisation plus fréquente de la cefazoline en préopératoire a entraîné une augmentation du risque de réactions liées à la cefazoline.

- Objectif de l’étude :

  • Le but de cet article a été d’étudier les réactions immédiates liées à la cefazoline et d’essayer de déterminer les possibles réactions allergiques croisées avec les autres bétalactamines, à l’aide d’une étude des données provenant de la bases : Allergie et hypersensibilité médicamenteuse.

- Matériel et Méthode :

  • Les 25 réactions liées à la prise de cefazoline retrouvées dans la banque de données ont été revues.
  • Les cas identifiés ont été étudiés selon les recommandations du groupe de travail européen sur l’allergie médicamenteuse :
    • par des tests cutanés
    • et des tests de réintroduction.

- Résultats :

  • Un total de 10 patients avec une hypersensibilité IgE prouvées à la cefazoline ont été identifiés entre janvier 1999 et juillet 2006.
  • Toutes les réactions étaient compatibles avec un processus immédiat de typer IgE :
    • 6 avec une réaction anaphylactique,
    • 2 avec une réaction allergique systémique sans hypotension,
    • et 2 avec urticaire et/ou angioedème.
  • Les tests cutanés à la cefazoline étaient positifs chez 7 patients, et le test de provocation à la cefazoline était positif chez 3 patients de plus.
  • Chez les 8 patients avec une réaction allergique à la cefazoline qui ont repris une autre bétalactamines, aucune réaction positive n’a été trouvée.

- Conclusion et implication clinique :

  • Dans cette cohorte de patients avec une réaction IgE médiée à la cefazoline, une majorité tolère l’amoxicilline et plusieurs patients tolèrent d’autres céphalosporines.
  • Cela implique que la chaine latérale R1 joue un rôle essentiel dans les réactions allergiques de type IgE à la cefazoline.
  • Aucune implication simple pour prédire le risque de réaction croisée avec les autres bétalactamines ne peut être proposée.
  • Plus de recherche concernant l’hypersensibilité immédiate de type IgE à la cefazoline et d’autres céphalosporines sont nécessaires.

Dans ce travail, les auteurs à partir d’une grande banque de données, ont identifié 25 cas d’allergies liées à la cefazoline, avec l’implication des IgE démontrée par l’histoire clinique, les tests cutanés et un test de réintroduction.

Il y a peu d’allergie croisée avec les autres bétalactamines mais elles sont imprévisibles.

Cette étude clinique très pratique pour l’allergologie quotidienne montre que l’allergie vraie de type IgE aux céphalosporines existe bien.

L’utilisation systématique d’une antibiothérapie prophylactique avant de nombreuses interventions chirurgicales expose au risque d’une allergie en particulier à la cefazoline.

Les tests cutanés sont fiables lorsqu’ils sont positifs, mais doivent être suivis d’un test de réintroduction en cas de négativité pour affirmer qu’ils ne sont pas impliqués dans la réaction présentée initialement par le patient.

Le risque d’allergie croisée à d’autres bétalactamines nécessite de réaliser une exploration allergologique avant de prescrire une autre bétalactamine alternative.