Certains antibiotiques seraient responsables d’asthme chez les jeunes enfants ?

vendredi 21 octobre 2011 par Dr Céline Palussière2889 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Certains antibiotiques seraient responsables d’asthme chez les jeunes (...)

Certains antibiotiques seraient responsables d’asthme chez les jeunes enfants ?

Certains antibiotiques seraient responsables d’asthme chez les jeunes enfants ?

vendredi 21 octobre 2011, par Dr Céline Palussière

Les antibiotiques et médicaments de l’asthme dans une grande étude de cohorte basée sur des registres – facteur de confusion, cause et effet. : Almqvist, C., Wettermark, B., Hedlin, G., Ye, W. and Lundholm, C. (2011),

Antibiotics and asthma medication in a large register-based cohort study – confounding, cause and effect.

dans Clinical & Experimental Allergy. doi : 10.1111/j.1365-2222.2011.03850.x

- Contexte :

  • Une association entre d’asthme et l’utilisation d’antibiotiques a été démontrée, et la question d’une relation inverse ou d’une confusion liée aux indications des traitements est très débattue.

- Objectif :

  • Notre objectif était d’étudier l’association entre les différentes classes d’antibiotiques et la prescription de médicaments anti-asthmatiques dans une cohorte issue de registres de tous les enfants suédois, nés entre juillet 2005 et juin 2009, ayant tous été traités par antibiotiques.

- Méthodes :

  • Les données sur la prescription d’antibiotiques (code ATC J01) et de médicaments anti-asthmatiques (code ATC Ro3A-D) ont été étudiées à partir du Registre des Médicaments Prescrits.
  • L’association entre les ordonnances délivrées de différentes classes d’antibiotiques et de médicaments anti-asthmatiques a été analysée avec une régression de Cox et une analyse descriptive des séquences symétriques.

- Résultats :

  • Au total, 211 192 enfants avaient reçu des prescriptions d’antibiotiques.
  • Il y avait une forte association entre la prescription d’antibiotiques et la prescription de médicaments contre d’asthme.
  • Les ratios de risque relatif (RR) pour les médicaments anti-asthmatiques associés à la prescription d’amoxicilline, pénicilline, céphalosporines et macrolides (infections Gram positifs) ont été supérieurs aux RR associés à la prescription de sulfamide, triméthoprime et quinolones (infections urinaires) et flucloxacilline (infections de la peau et des tissus mous) ; par exemple la première année RR=2,27 (IC 95% 2,17 à 2,37) par rapport à RR=1,04 (0,78-1,4).
  • Le RR associé à des antibiotiques de large spectre a été significativement plus élevé que ceux de spectre étroit.

- Conclusions et pertinence clinique :

  • Nos données suggèrent que l’association entre les antibiotiques et l’asthme est soumise soit à une causalité inverse, soit à une confusion liée aux indications liées à des infections des voies respiratoires.
  • Cela implique qu’une attention particulière est requise pour déterminer si des symptômes respiratoires doivent ou non être traités par antibiotiques ou médicaments anti-asthmatiques dans la petite enfance.

Les antibiotiques sont accusés de bien des maux, ils favoriseraient entre autre l’apparition de l’asthme chez les jeunes enfants (revue « Chest » 2006). L’usage immodéré des antibiotiques ne serait il pas une des causes d’augmentation des allergies dans notre monde moderne, où le système immunitaire ne sait plus à quoi s’attaquer ?

Des chercheurs suédois ont voulu analyser le lien supposé entre ces prescriptions d’antibiotiques et le recours aux médicaments anti-asthmatiques.

Ils ont ainsi épluché plus de 200 000 dossiers d’enfants ayant été traités par antibiotiques, et recherché les corrélations entre ces prises d’antibiotiques et la consommation de médicaments contre l’asthme.

Et bien c’est net : les enfants à qui on a prescrit des antibiotiques à visée respiratoire, dont les bêta-lactamines, ont un risque relatif d’avoir de l’asthme multiplié par deux par rapport à ceux qui ont reçu des antibiotiques pour les infections urinaires ou cutanées.

Les auteurs soulignent toutefois qu’il ne faut pas y voir un lien de cause à effet, le facteur de confusion lié au terrain fragilisé des enfants asthmatique étant majeur. Ouf.

Il est parfois risqué de manier les statistiques sur des dossiers analysés de façon rétrospective... les interprétations peuvent être délicates...

En 2002 était lancée en France la campagne visant à réduire l’usage excessif des antibiotiques, dont le slogan « Les antibiotiques c’est pas automatique » est désormais une expression populaire. Près de 10 après, la France reste le premier prescripteur européen d’antibiotiques, après Chypre et la Grèce, même si les prescriptions ont diminué de près de 25%.

Comme toute décision de Santé Publique, cette politique de réduction des antibiothérapies doit pouvoir s’adapter aux cas particuliers. Les enfants asthmatiques sont plus vulnérables aux infections des voies respiratoires, et le danger de ce type d’étude serait de laisser penser qu’il faut leur en limiter les prescriptions, pour diminuer le risque d’asthme.

Et si, pour diminuer ce recours aux antibiotiques, on pensait à traiter les facteurs favorisants, tels que les allergies ? Quelques tests, des mesures d’évictions et des traitements préventifs adaptés, voilà de quoi limiter les résistances bactériennes et faire des économies !