La cefazoline risque de perdre sa note triple A !!!

lundi 28 novembre 2011 par Dr Stéphane Guez365 visites

Accueil du site > Allergènes > Médicaments > La cefazoline risque de perdre sa note triple A !!!

La cefazoline risque de perdre sa note triple A !!!

La cefazoline risque de perdre sa note triple A !!!

lundi 28 novembre 2011, par Dr Stéphane Guez

Une mise au point sur l’hypersensibilité immédiate à la cefazoline : données issues d’une grande banque de données et focus sur les réactivités croisées. : A. Pipet1,2,3,*, G. Veyrac4, F. Wessel1,2,3, P. Jolliet4, A. Magnan1,2,3, P. Demoly5, P. J. Bousquet5

dans Clinical & Experimental Allergy
Volume 41, Issue 11, pages 1602–1608, November 2011

- Introduction :

  • L’utilisation de plus en plus importante de la cefazoline en peropératoire conduit à une augmentation du risque de réaction associée à cet antibiotique.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été d’étudier les réactions immédiates à la cefazoline (CZF) et d’essayer de déterminer la réactivité allergique possible avec d’autres bétalactamines en utilisant les données issues de la Drug Allergy and Hypersensitivity Database (DHAD).

- Matériel et Méthode :

  • Les 25 cas de réactions associées à la prise de CFZ issues de la DAHD ont été revus.
  • Les cas identifiés ont été investigués selon les critères définis par le groupe de travail européen sur les allergies médicamenteuses (European Network for Drug Allergy : ENDA) avec des tests cutanés et des tests de réintroduction.

- Résultats :

  • Un total de 10 patients ayant une allergie prouvée IgE à la CFZ avec une hypersensibilité immédiate a été étudié entre Janvier 1999 et juillet 2009.
  • Tous les critères de réactions cliniques sont compatibles avec un mécanisme IgE aigu :
    • 6 de type anaphylactique,
    • 2 à type de réaction systémique sans hypotension,
    • et 2 à type d’urticaire / angioedème.
  • Les tests cutanés à la CFZ sont positifs dans 7 cas, et le test de provocation à la CFZ est positif chez 3 patients de plus.
  • Chez les 8 patients allergiques à la CFZ qui ont eu un test de réintroduction avec d’autres bétalactamines, aucune réaction positive n’a été notée.

- Conclusion et applications cliniques :

  • Dans cette cohorte de patients ayant une réaction immédiate IgE à la CFZ, une majorité d’entre eux tolère l’amoxicilline et plusieurs patients tolèrent les autres céphalosporines.
  • Cela implique que la chaine latérale R1 joue un rôle essentiel dans les réactions immédiates IgE médiées à la CFZ.
  • Il n’y a pas de facteur prédictif clair permettant de prédire une réactivité croisée à une autre bétalactamine.
  • D’autres travaux sont nécessaires sur les réactions immédiates à la CFZ mais aussi aux autres céphalosporines.

Les auteurs ont étudié et précisé la réalité d’une allergie à la cefazoline chez des patients investigués selon les critères définis par la société européenne d’allergie.

Sur 10 patients, 8 ont des tests cutanés positifs, les autres réagissent au TPO.

Aucune réaction croisée n’est notée vis-à-vis d’autres bétalactamines.

Ce travail très clinique et portant sur le sujet difficile de l’allergie médicamenteuse émane encore de l’équipe du Pr Demoly leader européen sur la question.

Les céphalosporines sont actuellement de plus en plus utilisées en per opératoire pour prévenir les infections nosocomiales et ne doivent d’ailleurs pas être oubliées lors de l’exploration allergologique d’un patient adressé pour un accident anaphylactique peropératoire.

Ce travail porte sur peu de patients, probablement soulignant la faible fréquence de cette allergie (25 cas suspectés et 10 prouvés sur 4200 réactions médicamenteuses indésirables sur une période de 10 ans).

Les tests cutanés sont fiables pour repérer correctement 80% des patients (dilution jusqu’à 2mg/ml).

La négativité des autres tests aux bétalactamines doit conduire à un TPO qui permet d’autoriser le plus souvent l’amoxicilline et les céphalosporines de 3ème génération.