Nouvelle technique pour évaluer le contrôle de l’asthme chez des enfants asthmatiques ?

mardi 13 mars 2012 par Dr Cécilia Nocent860 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Nouvelle technique pour évaluer le contrôle de l’asthme chez des enfants (...)

Nouvelle technique pour évaluer le contrôle de l’asthme chez des enfants asthmatiques ?

Nouvelle technique pour évaluer le contrôle de l’asthme chez des enfants asthmatiques ?

mardi 13 mars 2012, par Dr Cécilia Nocent

Utilisation d’oscillométries par impulsion chez les enfants pour évaluer le contrôle de l’asthme sur les petites voies aériennes : Yixin Shi, Anna S. Aledia, Ahramahzd V. Tatavoosian, Shruthi Vijayalakshmi, Stanley P. Galant, Steven C. George

dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology - March 2012 (Vol. 129, Issue 3, Pages 671-678, DOI : 10.1016/j.jaci.2011.11.002)

- Contexte :

  • Des études antérieures suggèrent que les petites voies aériennes sont liées au contrôle de l’asthme.
  • L’histoire clinique (subjective) est largement utilisée pour évaluer le contrôle de l’asthme chez les enfants car les valeurs obtenues en spirométrie sont souvent normales.
  • L’oscillométrie par impulsion (IOS) est une mesure de la fonction respiratoire objective et non invasive qui pourrait permettre d’évaluer indépendamment les petites et grosses voies aériennes.

- Objectif :

  • Nous souhaitons déterminer l’utilité de l’IOS pour évaluer le contrôle de l’asthme chez les enfants.

- Méthodes :

  • Des enfants asthmatiques et sains de 6 à 17 ans sont recrutés dans l’étude.
  • Les valeurs de la spirométrie et de l’IOS sont collectées avant et après l’utilisation de bronchodilatateurs (résistance du système respiratoire à 5 Hz [R5] et à 20 Hz [R20], « réactance » du système respiratoire à 5 Hz [X5], fréquence sonore de la « réactance » [Fres], et aire sous la courbe de la « réactance » entre 5 Hz et Fres [AX].
  • Les médecins sont aveugles pour les mesures de l’IOS et l’évaluation du contrôle de l’asthme en utilisant les critères de l’ATS.

- Résultats :

  • Les mesures des petites voies aériennes par IOS, incluant la différence entre R5 et R20 [R5-20], X5, Fres et AX chez les enfants asthmatiques non contrôlés (n=44) sont significativement différentes de celles des enfants asthmatiques contrôlés (n=57) et des enfants sains (n=14), spécialement avant l’administration de bronchodilatateurs.
  • Toutefois, il n’y a pas de différence concernant les grosses voies aériennes (R20). Il n’y a pas non plus de différence entre les asthmatiques contrôlés et les enfants sains (quelques soient les critères).
  • L’analyse des résultats a permis de déterminer des valeurs limites : R5-20 : 1,5 cmH2O.L -1 et AX : 9,5cm H2O.L-1 qui permettent de différencier les asthmatiques contrôlés et non contrôlés (aire sous la courbe : 0,86 et 0,84) et qui permettent une classification correcte de 80% de la population.

- Conclusion :

  • L’asthme non contrôlé est associé à une dysfonction des petites voies aériennes et l’IOS pourrait être une méthode fiable et non invasive pour évaluer le contrôle de l’asthme chez les enfants.

Il s’agit d’une étude sur petit effectif qui teste une technique (l’oscillométrie par impulsion) pour essayer d’évaluer de manière objective le contrôle de l’asthme chez les enfants.

Le contrôle de l’asthme est difficile à évaluer chez les enfants car la spirométrie est souvent normale même en cas d’asthme non contrôlé. Nous nous basons tous sur l’interrogatoire (avec l’aide de questionnaires validés) pour évaluer ce contrôle mais les physiologistes cherchent une méthode non invasive, reproductible facilement qui permettrait objectivement de savoir si un asthme est contrôlé ou non.

Cette étude évalue donc l’IOS. L’étude est conduite sur un petit effectif d’enfants asthmatiques contrôlés, non contrôlés et d’enfants sains. Les enfants ont entre 6 et 17 ans ce qui paraît très large (les voies aériennes d’un jeune de 17 ans sont-elles très différentes d’un adulte jeune ?). Les résultats montrent que chez les asthmatiques non contrôlés, les voies aériennes distales ne sont pas normales et des valeurs seuil sont établies sur cet effectif afin de voir (dans 80% des cas) si l’asthme est contrôlé ou non. Par contre il n’y a aucune différence entre les enfants non asthmatiques et les asthmatiques contrôlés. Nous n’avons pas non plus de notion de durée de contrôle de l’asthme. Les enfants contrôlés le sont-ils depuis plusieurs mois ou récemment ? Cette technique est-elle fiable au moment où on la réalise ou bien traduit être le niveau de contrôle sur plusieurs semaines ?

En pratique courante, cette technique semble encore être au stade du laboratoire. Je ne pense pas qu’à la lecture de cette étude, il soit recommandé de réaliser des IOS pour chaque enfant asthmatique et d’adapter son traitement aux valeurs mesurées. Il faudrait des études à plus large échelle pour confirmer ces résultats et voir si cette technique est de réalisation facile par des médecins non physiologistes.