Asthme, rhinite et stress oxydatif : quelle relation ?

vendredi 13 avril 2012 par Dr Cécilia Nocent903 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Asthme, rhinite et stress oxydatif : quelle relation ?

Asthme, rhinite et stress oxydatif : quelle relation ?

Asthme, rhinite et stress oxydatif : quelle relation ?

vendredi 13 avril 2012, par Dr Cécilia Nocent

Stress oxydatif dans les voies aériennes chez des enfants ayant de l’asthme et une rhinite allergique. : Celik, M., Tuncer, A., Soyer, O. U., Saçkesen, C., Tanju Besler, H. and Kalayci, O. (2012),

Oxidative stress in the airways of children with asthma and allergic rhinitis.

dans Pediatric Allergy and Immunology. doi : 10.1111/j.1399-3038.2012.01294.x

- Introduction  :

  • Même s’il est bien connu que le stress oxydatif joue un rôle important dans la pathogénie de l’asthme, les choses sont moins connues dans la rhinite allergique.
  • De plus, on ne sait pas si la co-existence des deux pathologies augmente le niveau de stress oxydatif au sein des voies aériennes.

- But  :

  • définir le niveau de stress oxydatif au niveau de l’air exhalé nasal et oral d’enfants ayant un asthme et/ou une rhinite allergique.

- Méthode  :

  • 28 enfants âgés de 6 à 18 ans asthmatiques, 17 ayant une rhinite allergique, 100 ayant les deux pathologies et 74 contrôles sains sont entrés dans l’étude.
  • Les niveaux de malondialdehyde (MDA) qui est un marqueur du stress oxydatif et de glutathion réduit (GSH) qui est un anti-oxydant sont mesurés par chromatographie liquide de haute performance dans l’air exhalé au niveau nasal et oral (EBC).

- Résultats  :

  • Le niveau de MDA est plus élevé et le niveau de GSH est plus bas dans tous les groupes comparé aux sujets contrôles dans les échantillons nasaux et oraux (p<0,001) mais il n’y a pas de différence entre les différents groupes de patients.
  • De plus le niveau de MDA oral est plus bas chez les patients ayant un asthme et une rhinite (17,78 nM, 11,62-23,94) comparativement aux patients ayant uniquement un asthme (25,71 nM, 18,81-32,61), p<0,01.

- Discussion  :

  • L’asthme et la rhinite allergique sont deux pathologies associées à une augmentation du stress oxydatif dans les voies aériennes des enfants.
  • Cependant, la co-existence des deux pathologies n’augmente pas le niveau de stress oxydatif de manière exponentielle.

Il s’agit d’une étude turque qui évalue le niveau de stress oxydatif dans les voies aériennes d’enfants asthmatiques et/ou rhinitiques.

Les auteurs se sont intéressés aux niveaux mesurés dans l’air exhalé nasal et oral de MDA (reflétant le stress oxydatif) et de GSH (reflétant l’action anti-oxydante). Ils ont répartis les enfants en plusieurs groupes : asthmatiques seuls, rhinitiques seuls, asthmatiques et rhinitiques et contrôles sains.

Les mesures retrouvent dans tous les groupes d’enfants malades une élévation du stress oxydatif par rapport au groupe des enfants contrôles mais le fait d’être atteint d’une ou de deux pathologies ne modifient pas les résultats.

Cette étude confirme donc une élévation du stress oxydatif chez les asthmatiques, les rhinitiques et les asthmatiques – rhinitiques. Par contre il n’y a pas de différence entre ces trois groupes ; cela traduit donc l’absence d’effet cumulé des pathologies sur le niveau de stress oxydatif.

Cette étude montre qu’il n’est pas possible de définir si un enfant est asthmatique seul ou associé à une rhinite en fonction des dosages dans l’air exhalé de MDA ou de GSH.

Il s’agit donc d’une étude intéressante en terme de physiopathologie mais qui ne permet pas, en pratique, d’avancer sur le plan diagnostic en fonction de mesures de l’air exhalé.