Le poids de naissance fait-il la fonction respiratoire à 8 ans ?

lundi 17 septembre 2012 par Dr Cécilia Nocent211 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Le poids de naissance fait-il la fonction respiratoire à 8 ans (...)

Le poids de naissance fait-il la fonction respiratoire à 8 ans ?

Le poids de naissance fait-il la fonction respiratoire à 8 ans ?

lundi 17 septembre 2012, par Dr Cécilia Nocent

Facteurs péri-nataux et santé respiratoire chez les enfants. : Bronwyn K. Brew*, Guy B. Marks, CAPS (Childhood Asthma Prevention Study) Investigators

dans Clinical & Experimental Allergy

- Contexte :

  • Il existe des preuves contradictoires lorsque l’on regarde les associations entre les mesures anthropométriques à la naissance et l’asthme et la fonction respiratoire chez les enfants, en particulier chez les enfants nés à terme et semblant en bonne santé.

- Objectifs :

  • L’objectif des auteurs est d’étudier ces relations en portant une attention particulière au design des études et d’analyser ce qui pourrait remettre en cause la validité des études antérieures dans ce domaine.

- Méthodes :

  • Les auteurs ont analysé les données de cohorte d’enfants ayant une histoire familiale d’asthme et recrutés avant la naissance.
  • Les mesures anthropométriques et les éventuels facteurs confondant sont recueillis à la naissance et pendant la première année de vie.
  • La fonction respiratoire et le statut asthmatique ou non sont mesurés à l’âge de 8 ans.
  • L’hyperréactivité bronchique (HRB) est mesurée par un test à la métacholine.
  • Les auteurs ont recherché l’existence de facteurs paradoxaux liés à l’inclusion de données étiologiques.

- Résultats :

  • 450 (73% de la cohorte initiale) enfants ont été testés à 8 ans.
  • Les petits poids de naissance (dans le plus bas percentile) étaient associés avec un asthme actif (OR : 1,95, 95%IC : 1,08-3,54) et des sifflements actifs (OR : 1,87, 95%IC : 1,08-3,24) mais pas avec une HRB (OR : 1,37 ; 95%IC : 0,68-2,78).
  • Le poids de naissance est positivement associé avec la fonction respiratoire.
  • La taille à 8 ans modifie la relation entre le terme et la fonction respiratoire suggérant que la croissance post-natale a un effet sur cette relation.

- Conclusions :

  • Le petits poids de naissance est associé avec une augmentation du risque d’asthme et de fonction respiratoire basse chez des enfants de 8 ans ayant une histoire familiale d’asthme.
  • La taille à 8 ans peut modifier cette relation alors que l’on recherche en général des causes fœtales.

Il s’agit d’une étude réalisée par des australiens et publiée dans Clinical and Expérimental Allergy. Les auteurs ont repris des données issues de cohortes d’enfants issus de familles asthmatiques et suivis avant la naissance. Ils ont recherché s’il existait une relation entre les données anthropométriques à la naissance et les symptômes respiratoires et la fonction respiratoire de ces enfants à l’âge de 8 ans.

Cette étude retrouve une relation entre l’existence d’un petit poids de naissance et l’existence d’un asthme ou de sifflements à l’âge de 8 ans. Il existe également une relation entre le poids de naissance et la fonction respiratoire à 8 ans (les petits poids de naissance ont une altération de la fonction respiratoire) mais par contre il n’y a pas de relation avec l’existence ou non d’une HRB.

Par contre les auteurs montrent que les enfants ayant un petit poids à la naissance mais ayant une taille « normale » à 8 ans n’ont pas plus d’asthme ou de sifflement que les enfants nés avec un poids standard ; ils n’ont pas non plus d’altération de leur fonction respiratoire.

Cette étude est donc intéressante car on recherche toujours des causes anté-natales pour justifier l’existence d’un asthme. On incrimine les facteurs génétiques, les expositions à des polluants pendant la grossesse comme le tabac, on recherche des facteurs alimentaires... Il semble pourtant, grâce à cette étude, que les choses ne sont pas définitivement établies à la naissance. Si l’enfant a un bon développement et qu’il « rattrape » son retard de croissance intra-utérin après la naissance, il semble qu’il puisse avoir une fonction respiratoire normale et qu’il n’ait pas de risque particulier de développer un asthme.

Ces résultats doivent donc être confirmés. Ils pourraient déboucher sur des programmes pour essayer de suivre de façon rapprochée les enfants de petit poids de naissance afin de surveiller leur alimentation et tout ce qui pourrait influer leur développement pour essayer de limiter le risque d’asthme dans cette population d’enfants.