Dis moi quelle est ta profession et je te prédirai ou non un asthme…

mercredi 3 avril 2013 par Dr Cécilia Nocent677 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Dis moi quelle est ta profession et je te prédirai ou non un asthme…

Dis moi quelle est ta profession et je te prédirai ou non un asthme…

Dis moi quelle est ta profession et je te prédirai ou non un asthme…

mercredi 3 avril 2013, par Dr Cécilia Nocent

Asthme et activité professionnelle dans la cohorte de naissance 1958 : Rebecca Elisabeth Ghosh1,2,3,4, Paul Cullinan2, David Fishwick5, Jennifer Hoyle6, Chris J Warburton7, David P Strachan8, Barbara K Butland8, Debbie Jarvis1
- Author Affiliations

1Respiratory Epidemiology and Public Health Group, National Heart and Lung Institute, Imperial College London and MRC-HPA Centre for Environment and Health, Imperial College, London, UK
2Department of Occupational and Environmental Medicine, National Heart and Lung Institute, London, UK
3Department of Epidemiology and Biostatistics, Imperial College, London, UK
4MRC-HPA Centre for Environment and Health, Imperial College, London, UK
5Centre for Workplace Health, Sheffield, UK
6North Manchester General Hospital, Manchester, UK
7Aintree Chest Centre, University Hospital Aintree, Liverpool, UK
8Division of Population Health Sciences and Education, St George’s, University of London, London, UK

dans Thorax 2013 ;68:365-371 doi:10.1136/thoraxjnl-2012-202151

- Objectif :

  • Examiner l’association entre le début de l’asthme des adultes et l’exposition quotidienne à des irritants ou des expositions professionnelles.

- Méthodes :

  • Les auteurs se sont intéressés à l’histoire des expositions professionnelles de 9488 membres de la cohorte de naissance de 1958 en Angleterre à l’âge de 42 ans.
  • Sans connaître le statut asthmatique, les emplois ont été codés grâce à la classification internationale standardisée des professions de 1988 et l’exposition professionnelle spécifique de l’asthme (ASJEM) a été réévaluée par un expert.
  • Les associations entre les emplois et l’ASJEM et le début de l’asthme des adultes ont été étudiées par régression logistique ajustée sur le sexe, le tabagisme, le niveau social à la naissance et le rhume des foins dans l’enfance.

- Résultats :

  • Sur les 7406 membres de la cohorte sans asthme ni bronchite sifflante dans l’enfance, 639 (9%) rapportent de l’asthme à 42 ans.
  • Le début de l’asthme à l’âge adulte était associé à 18 professions, beaucoup étant connues comme à risque d’asthme (par exemple fermiers : OR 4.26, 95%CI : 2.06-8.80 ; coiffeurs : OR 1.88, 95%CI : 1.24-2.85 ; imprimeurs : OR 3.04, 95%CI : 1.49-6.18).
  • 4 avaient un travail dans le domaine de l’entretien et 3 autres utilisaient des produits d’entretien.
  • Le début de l’asthme à l’âge adulte était associé à 5 des 18 professions les plus exposées (ASJEM) : exposition à la farine : OR 2.12, 95% CI : 1.17-3.85 ; exposition enzymatique : OR 2.32, 95% CI : 1.22-4.42 ; exposition aux produits nettoyants ou désinfectants : OR 1.67, 95% CI : 1.26-2.22 ; exposition aux fumées de métal ou au métal : OR 1.45, 95% CI : 1.02-2.07 ; production textile : OR 1.71, 95% CI : 1.12-2.61.
  • Approximativement, 16% (95% CI : 3.8-27.1%) des asthmes débutants à l’âge adulte étaient associés à une exposition professionnelle connue comme asthmogène.

- Conclusions :

  • Cette étude suggère que 16% des asthmes débutants à l’âge adulte chez des adultes britanniques nés à la fin des années 1950 seraient dus à des expositions professionnelles connues comme étant à haut risque d’engendrer un asthme.

Cette étude épidémiologique britannique s’intéresse à l’éventuelle relation entre le développement d’un asthme à l’âge adulte et les expositions professionnelles.

Les auteurs se sont intéressés à une cohorte née en 1958 en Angleterre. Les sujets étaient étudiés à l’âge de 42 ans soit en 2000. Le but était de rechercher chez les sujets qui avaient développé un asthme à l’âge adulte s’il existait une exposition professionnelle pouvant avoir permis le développement de cette pathologie.

La cohorte comprenait 9488 sujets dont 7406 n’ayant jamais eu d’asthme ou de bronchite sifflante pendant l’enfance.

Chez ces sujets, 9% avaient développé un asthme à l’âge adulte. Ce premier chiffre est intéressant car cela prouve l’existence réelle de patients développant un véritable asthme à l’âge adulte sans aucun antécédent dans les premières années de vie. Cette notion est parfois discutée et certains pensent encore qu’on ne devient pas asthmatique à l’âge adulte.

Parmi ces nouveaux asthmatiques, les auteurs ont retrouvé des facteurs favorisants professionnels dans 16% des cas. Les secteurs d’activités étaient classiques (industrie de la farine, textile, industrie des métaux, secteur du nettoyage…). Cette données nous rappelle l’importance des asthmes professionnels qui sont toujours sous diagnostiqués et sous déclarés. Cela nous rappelle aussi qu’il faut orienter notre interrogatoire pour tout nouveau (et aussi tout ancien) asthmatique sur son activité professionnelle et sur ses expositions dans ce cadre.

De la même façon, vu que les secteurs d’activité sont classiques et connus comme donnant un risque élevé d’asthme, on peut se demander pourquoi certaines mesures de prévention ne sont-elles pas prises systématiquement pour ces travailleurs. Je ne connais pas le système britannique de médecine du travail mais il serait intéressant de connaître des résultats en population française, où la médecine du travail est bien structurée. Devrait-on obliger le port de masque dans certaines professions ? Faudrait-il généraliser les systèmes de ventilation sur le lieu de travail dans certaines branches ?

Cette étude est donc intéressante car elle nous rappelle l’importance des asthmes d’origine professionnelle qui surviennent chez les adultes et devrait nous encourager à mieux protéger les travailleurs de certaines branches d’activité.