Et si on pouvait commencer les désensibilisations plus tôt ????

mercredi 25 février 2015 par Dr Cécilia Nocent248 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > Et si on pouvait commencer les désensibilisations plus tôt ????

Et si on pouvait commencer les désensibilisations plus tôt ????

Et si on pouvait commencer les désensibilisations plus tôt ????

mercredi 25 février 2015, par Dr Cécilia Nocent

Immunothérapie sublinguale chez des enfants pré-scolaires : premiers résultats de sécurité et de bonne tolérance : Szépfalusi Z, Bannert C, Ronceray L, Mayer E, Hassler M, Wissmann E, Dehlink E, Gruber S, Graf A, Lupinek C, Valenta R, Eiwegger T, Urbanek R. Preventive sublingual immunotherapy in preschool children : first evidence for safety and pro-tolerogenic effects.

dans Pediatr Allergy Immunol 2015 : 25 : 788–795.

- Contexte :

  • La prévention de nouvelles sensibilisations IgE médiées a été décrite lors d’une immunothérapie spécifique.
  • Cependant, il n’y a pas de données prospectives sur une approche préventive chez de très jeunes enfants qui en bénéficieraient.
  • Les auteurs ont donc débuté une étude prospective pilote étudiant la sécurité, l’immuno-modulation et l’effet préventif de nouvelles sensibilisations d’une immunothérapie sub-linguale (SLIT) chez des enfants mono ou oligo sensibilisés âgés de 2 à 5 ans.

- Méthodes :

  • Il s’agit d’une étude en double aveugle, randomisée, contre placebo.
  • 31 enfants mono ou oligo-sensibilisés contre les acariens et les pollens de graminées ont été inclus.
  • Une SLIT a été débutée soit avec des allergènes (n=15) soit avec un placebo (n=16).
  • Après la phase d’augmentation de dose, le traitement était poursuivi pendant 2 ans.
  • Les parents recueillaient les effets secondaires, les vaccinations, les prises de médicaments sur un calendrier.
  • Des tests cutanés, des dosages d’Ig E spécifiques et d’Ig G étaient réalisés au début, puis à 12 et 24 mois.
  • Aux mêmes moments, la prolifération aux allergènes spécifiques et la fonction Treg dépendant de l’IL10 et du TGFβ étaient mesurées.

- Résultats :

  • L’application préventive d’une SLIT chez de jeunes enfants est sûre (pas d’effets secondaires significatifs sur 21 170 applications).
  • Après 12 et 24 mois de traitement, le niveau de sensibilisation spécifique aux allergènes (Ig E spécifiques et tests cutanés) était comparable entre le groupe traité et le groupe placebo.
  • Cependant, le groupe des enfants traités a montré une up- régulation significative pour les Ig G d’allergènes spécifiques (p<0.05).
  • De plus, une inhibition Ig E dépendante a été observée in vitro dans le groupe traité et pas dans le groupe placebo.

- Conclusion :

  • L’immunothérapie sub-linguale préventive est sûre chez les enfants âgés de 2 à 5 ans, et entraîne des mécanismes de régulation incluant les Ig G spécifiques d’allergènes et l’IL10.
  • A partir de cette étude pilote, des essais à plus large échelle sont nécessaires pour évaluer la modification de la sensibilisation et la relevance clinique sur les allergies.

Cette étude autrichienne, publiée dans Pediatric Allergy and Immunology s’intéresse à la désensibilisation sub-linguale chez des enfants âgés de 2 à 5 ans soit avant l’âge de prescription habituelle de la SLIT.

Effectivement il est de rigueur de ne pas commencer de désensibilisation avant l’âge de 5 ans. Cependant en patientelle, nous sommes parfois tenter de commencer plus tôt. Cependant, est ce sûr pour l’enfant ? Est-ce efficace ?

Cette étude est une étude pilote qui avait pour but de répondre à la sécurité de l’administration d’une SLIT chez le petit enfant. Il s’agit d’une étude faite sur un petit effectif (31 enfants). Le but de l’étude n’est pas de prouver l’efficacité de ce traitement précoce mais déjà de déterminer son innocuité.

Les enfants ont été répartis en 2 groupes : traitement spécifique et placebo. Ce traitement était suivi pendant 2 ans.

A l’issue aucun effet secondaire notable n’était rapporté ce qui confirme qu’il s’agit d’un traitement bien toléré. Le premier objectif de l’étude est donc rempli.

Des données étaient également recueillies concernant l’état immunologique des enfants. Il semble que le niveau de sensibilisation est comparable entre les deux groupes mais il semble exister des différences sur le profil immunologique. Cependant ce n’était pas le but de l’étude et l’effectif est bien trop faible pour pouvoir répondre à une telle question.

Cette étude est donc une étude préalable avant de monter des études à plus grande échelle pour juger de l’efficacité d’une SLIT chez des enfants pré-scolaires. Elle a le mérite de montrer l’innocuité de ce traitement (ce qui les cliniciens ressentaient mais une confirmation scientifique est toujours utile).

Il nous suffit de suivre la littérature pour voir les études à venir…..