La cure thermale, bain de jouvence pour les nez bouchés âgés.

mardi 10 mars 2015 par Dr Stéphane Guez631 visites

Accueil du site > Maladies > Traitements > La cure thermale, bain de jouvence pour les nez bouchés âgés.

La cure thermale, bain de jouvence pour les nez bouchés âgés.

La cure thermale, bain de jouvence pour les nez bouchés âgés.

mardi 10 mars 2015, par Dr Stéphane Guez

Performance olfactive après crénothérapie dans la rhinosinusite chronique du sujet âgé. : Cantone, E., Maione, N., Rubbo, V. D., Esposito, F. and Iengo, M. (2015), Olfactory performance after Crenotherapy in chronic rhinosinusitis in the elderly.

dans The Laryngoscope. doi : 10.1002/lary.25173

- Introduction :

  • L’objectif de l’étude a été d’étudier l’efficacité de la crénothérapie dans la performance olfactive de patients âgés qui présentent une rhinosinusite chronique.

- Matériel et Méthode :

  • Il s’agit d’une étude cas témoins longitudinale portant sur une cohorte de sujets âgés présentant une rhinosinusite et une dysfonction olfactive évaluée par un test olfactif (Sniffin’s Ticks).
  • 137 patients inclus ont été divisés en 2 groupes.
    • un groupe (n = 69) a été traité par crénothérapie avec une eau thermale riche en sels minéraux
    • un groupe témoin (n = 68) a bénéficier d’un traitement par sérum physiologique avec NaCl à 0.9%
    • la durée de traitement des 2 groupes étant de 12 jours.
  • A l’état de base et 1 à 6 mois après le traitement, les 2 groupes ont eu une évaluation clinique et un test olfactif.
  • Un auto-questionnaire a été fait initialement pour évaluer le ressenti olfactif du patient ainsi qu’après le traitement pour étudier également le degré de tolérance.
  • La performance olfactive a ensuite été évaluée chez les sujets âgés avec hyposmie sans rhinosinusite chronique (n = 40) et chez les sujets plus jeunes qui avaient à la fois une hyposmie et une rhinosinusite chronique (n = 40).

- Résultats :

  • Aucun effet indésirable n’a été rapporté après la crénothérapie.
  • Le score olfactif total montre que la crénothérapie entraine une amélioration statistiquement significative de la fonction olfactive, à la fois chez les sujets âgés et chez les plus jeune, ayant une anosmie avec rhinosinusite chronique.
  • Inversement, aucune amélioration n’est observée dans le groupe contrôle et chez les sujets âgés ayant une anosmie sans rhinosinusite chronique.
  • Tous les patients ont montré un bon niveau de tolérance.

- Conclusion :

  • Les auteurs démontrent que la crénothérapie est efficace pour améliorer la fonction olfactive chez les sujets âgés ayant une rhinosinusite chronique.
  • La crénothérapie est donc une stratégie thérapeutique sans danger et efficace pour traiter la rhinosinusite chronique et la dysfonction olfactive chez le sujet âgé.

Les auteurs ont étudié le bénéfice d’un traitement par eaux thermales riches en sels minéraux dans la rhinosinusite chronique du sujet âgé avec troubles de l’olfaction.

Il y a une amélioration significative par rapport à un traitement par NaCl, mais seulement si le patient a une hyposmie associée à une rhinosinusite chronique.

Voilà un travail qui va faire plaisir à tous les médecins thermalistes qui sont convaincus de longue date du bienfait des traitements de nombreuses affections chroniques par les eaux thermales.

Ici les auteurs ont choisis une population intéressante de patients âgés dont la baisse d’odorat associée à une rhinosinusite chronique entraîne un retentissement parfois dramatique en raison d’une perte d’appétit avec perte de poids et altération de l’état général. D’autre part cette population supporte mal les traitements médicamenteux.

Les résultats sont significativement en faveur de la crénothérapie. L’amélioration de l’olfaction passe par l’amélioration de l’inflammation chronique rhino-sinusienne, et n’a pas d’action sur une altération isolée de l’olfaction. Cette dernière observation crédibilise d’ailleurs l’ensemble des résultats.

Il faut donc se rappeler que la crénothérapie est effectivement une thérapeutique efficace pour contrôler une inflammation chronique en particulier ORL avec une balance bénéfice risque très favorable.