Vers la compréhension de l’asthme ???

lundi 16 mars 2015 par Dr Cécilia Nocent465 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Vers la compréhension de l’asthme ???

Vers la compréhension de l’asthme ???

Vers la compréhension de l’asthme ???

lundi 16 mars 2015, par Dr Cécilia Nocent

Etude préliminaire sur la pathogénie de l’asthme bronchique des enfants : Ya-Feng Ren, Hong Li, Xiao-Hong Xing, Hai-Shan Guan, Bo-Ai Zhang, Chuan-Liang Chen & Jian-Hua Zhang

dans Pediatric Research (2015) doi:10.1038/pr.2015.11

- Contexte :

  • L’étiologie et la pathogénie de l’asthme bronchique restent peu claires.
  • Cette étude recherche les facteurs de risque d’asthme bronchique chez des enfants en s’intéressant à la génétique et l’immunologie et donne des résultats préliminaires sur la pathogénie de l’asthme bronchique chez l’enfant.

- Méthodes :

  • La technique de PCR quantitative en temps réel a été adoptée pour détecter le niveau d’expression du gène TRPV1 et l’ARNm et la technique ELISA (enzyme linked immunosorbent assay method) pour le taux d’IgE totales et les niveaux d’IL4, d’IL5 et d’interferon ᵞ dans le sérum issu du sang périphérique veineux d’enfants répartis en 2 groupes (malades et contrôles).
  • Une analyse par régression logistique a été réalisée pour analyser les facteurs essentiels induisant un asthme bronchique chez l’enfant.

- Résultats :

  • Le niveau D’ARNm de TRPV1 dans le sang périphérique est plus élevé dans le groupe malade que dans le groupe témoin (p<0.01).
  • Les niveaux d’IL4, IL5 et de polynucléaires éosinophiles dans le sérum des enfants du groupe malade sont significativement plus élevés que dans le groupe témoin (p<0.01) alors que le niveau d’IFN ᵞ dans le groupe malade est plus bas que dans le groupe témoin (p<0.01).
  • Les résultats de l’analyse par régression logistique indiquent que le niveau d’expression de TRPV1, le niveau d’IL4 et la mutation du site rs4790522 sont les principaux facteurs de risque de développer un asthme bronchique chez l’enfant.

- Conclusion :

  • Le niveau d’expression du gène TRPV1 et les cytokines Th1/Th2 ont une relation avec l’asthme des enfants ce qui fournit des évidences théoriques pour développer des thérapeutiques ciblées dans le traitement des enfants asthmatiques.

Cette étude chinoise parue dans Pediatric research s’intéresse à l’étiologie et la pathogénie de l’asthme des enfants.

Il s’agit d’une étude préliminaire qui recherche à retrouver des différences entre le sang des enfants asthmatiques et celui d’enfants témoins. Les auteurs se sont intéressés à l’expression du gène TRPV1, aux niveaux d’IL4, d’IL5 et d’IFN ᵞ dans le sang périphérique. Ils ont pu montrer que les taux d’IL4, d’IL5, d’éosinophiles et d’ARNm de TRPV1 sont plus élevés chez les asthmatiques que chez les contrôles et au contraire que le niveau d’IFN ᵞ est plus bas chez les asthmatiques.

Cette étude porte sur un sujet très intéressant et encore nébuleux. Pourquoi un enfant développe-t-il un asthme ? S’agit-il d’une maladie génétique ? S’agit-il d’une différenciation immunologique qui permet de développer un asthme (Th1/Th2) ? Toutes ces questions sont essentielles à la compréhension mais à ma connaissance encore sans réponse formelle.

Si les connaissances progressent dans ce domaine, peut-être qu’à l’avenir on pourra détecter précocement quel enfant va développer un asthme et même peut-être donner un traitement préventif pour éviter de développer l’inflammation bronchique spécifique de l’asthme ? De même peut-être pourra-t-on développer des médicaments spécifiques en fonction des marqueurs augmentés dans le sang et donc réaliser un traitement ciblé (comme cela commence à se faire dans le domaine de la cancérologie).

Cette étude n’est donc qu’une étude préliminaire mais laisse présager un avenir riche en découvertes ayant un impact direct sur nos patients.