On en parle.... mais pas toujours bien.

mercredi 20 novembre 2002 par la rédaction

Accueil du site > Allergènes > On en parle.... mais pas toujours bien.

On en parle.... mais pas toujours bien.

On en parle.... mais pas toujours bien.

mercredi 20 novembre 2002

Les IXèmes rencontres scientifiques de nutrition organisées par l’institut Danone ont réuni le 14 novembre plusieurs spécialistes de nutrition infantile : pédiatres, sociologue et psychologues, raconte le "Bien public".

Il y était question de l’influence de l’alimentation du jeune enfant sur la survenue de certaines maladies à l’âge adulte.

Dans le chapitre "Prévention des allergies", notre confrère indique que : "Une prévention primaire de l’allergie chez l’enfant est possible : grâce à un régime excluant le lait de vache, les œufs et le poisson chez la mère, durant l’allaitement ; par l’utilisation de laits hypoallergéniques dès le plus jeune âge ; et par une diversification plus tardive de l’alimentation du nourrisson.
En revanche, l’intérêt d’un régime d’exclusion de la mère durant la grossesse n’a pas été démontré.

Vous, qui êtes de fidèles lecteurs de notre site, savez que l’exclusion des aliments cités dans l’article chez la mère allaitante doit aussi concerner l’arachide qui reste un allergène majeur. Vous savez aussi que l’utilisation de laits hypoallergéniques n’a pas fait la preuve d’une quelconque protection contre le développement de l’allergie.

Alors, positivons : on a parlé d’allergie dans un grand quotidien et cela concoure à faire prendre conscience de l’importance de cette maladie.

Mais qu’il doit être bien difficile d’être parents d’un petit allergique ! Toutes ces informations glanées dans la presse grand public qui sont discordantes : comment savoir qui a raison ? 2 solutions : consulter un allergologue (c’est son métier), contacter une association de malades (ils sont passés par là).


Voir en ligne : Le Bien Public

Portfolio