Asthme : recommandations Anaes & Afssaps

lundi 4 octobre 2004 par la rédaction

Accueil du site > Maladies > Asthme : recommandations Anaes & Afssaps

Asthme : recommandations Anaes & Afssaps

Asthme : recommandations Anaes & Afssaps

lundi 4 octobre 2004

C’est un travail collectif que nous rend aujourd’hui l’Anaes concernant le suivi de l’asthme de l’adulte et de l’adolescent.

Ce travail collectif a également concerné des allergologues puisque nous étions, en principe, présents au travers de la Société Française d’allergologie soit UNE des 18 sociétés, institutions ou associations consultées (trois pour les kinésithérapeutes et trois pour les infirmiers) : à croire que les allergologues soignent moins d’asthmatiques que les autres professions alors que cela concerne la majorité de nos malades !

Présence d’UN pneumo-allergologue (Pr Godard) dans le comité d’organisation et d’un deuxième dans le groupe de travail (Pr De Blay).

Il n’y a AUCUN allergologue exclusif dans le groupe de lecture. Voilà qui est bien triste pour un comité qui doit émettre des recommandations pour une prise en charge sur le terrain : Mesdames et messieurs de l’ANAES, les allergologues sont la principale spécialité médicale concernée par l’asthme. Nous les prenons en charge de façon précoce et appliquons (ce site en est la preuve) les recommandations que vous prônez depuis des années ! Merci de bien vouloir penser à ne plus mépriser nos avis dans des maladies qui nous concernent !

Bref, après ce cri du coeur, que dit l’Anaes : rien de révolutionnaire pour nous allergologues et ce site en témoigne tout à fait.

- Le suivi est centré sur le contrôle qui traduit l’activité de la maladie pendant quelques semaines. Le contrôle peut-être classé en trois niveaux : inacceptable, acceptable et optimal.
- La surveillance de la tolérance et de l’observance du traitement fait partie du suivi.
- La stratégie thérapeutique est adaptée en fonction du niveau de contrôle et du traitement de fond en cours. Un schéma d’adaptation du traitement de fond est fourni dans les recommandations.
- La fréquence des consultations et des explorations fonctionnelles respiratoires, en fonction de la dose de corticoïdes inhalés nécessaire à l’obtention d’un contrôle acceptable, est précisée.

Le principe est celui d’obtenir le juste traitement.

Pas de traitement excessif avec des doses de corticoïdes ou des associations en première intention données à la louche.

Pas de traitement continu sans contrôle régulier de l’efficacité, du besoin et de la tolérance.


Voir en ligne : Aanes et asthme de l’adulte et de l’adolescent

Portfolio