Moins de morts par asthme ?

mardi 16 novembre 2004 par la rédaction

Accueil du site > Maladies > Moins de morts par asthme ?

Moins de morts par asthme ?

Moins de morts par asthme ?

mardi 16 novembre 2004

Depuis vingt ans, nous sommes habitués à lire, à entendre et à écrire que le nombre de morts par asthme s’accroit en France de façon constante. De 2000 à 2500 morts par an en France tous âges confondus. Mais ici, vous trouverez les chiffres réels livrés par cette très belle étude publiée aujourd’hui par le bulletin épidémiologique hebdomadaire.


Basée sur les chiffres qu’étudie la cellule CépiDC de l’INSERM au travers des certificats de décés (sont retenus ceux où l’asthme était sélectionné comme cause initiale du décés), cette étude nous montre les fluctuations depuis les années 1980 des morts par asthme.

"Au total, 38 748 décés par asthme sont survenus entre 1980 et 1999 en France métropolitaine chez ses résidents :

  • 19333 décés (49,9%)ont concerné des sujets âgés de 75 ans ou plus
  • et 1505 (8,9%), des enfants ou des adultes de moins de 45 ans.".

Il existe un pic de mortalité en 1986 qui frappe hommes et femmes (4 pour 100.000 et 4.5 pour 100.000 respectivement) qui est lié à une surmortalité par épidémie de grippe.

Une fois ce pic des années 1986 passé, la mortalité par asthme chez les moins de 45 ans, hommes et femmes confondus, baisse tout en restant supérieure à celle du début des années 1980.

Il y a donc bien une baisse mais avec des taux de mortalité toujours supérieur à ceux du début des années 1980.


D’ailleurs l’observation du risque relatif de décés par asthme selon les années montre très bien (cf tableau) que pour un risque de 1 en 1980 nous sommes actuellement à un risque de 1,3.

Loin des chiffres de 1.7 des années 1986 mais encore bien au dessus des années 1980-84.

Un dernier point mérite d’être souligné : le risque relatif de décés par asthme comme cause initiale est très fluctuant selon les âges.

En conclusion, les auteurs proposent d’expliquer cette diminution relative de la fréquence des décés par asthme en France en évoquant une étude anglaise (?) qui relie l’augmentation de la consommation des traitements anti-inflammatoires dans l’asthme à cette baisse de mortalité.

Je pense qu’il faut en la matière rester très prudent : si l’on se place par rapport à 1980 il y a augmentation très nette (1.3) du risque relatif de décés lié à l’asthme et non une diminution.

Une épidémie de grippe semble être un facteur particulièrement à risque de décés et cela devrait nous inviter à mettre en place une vaccination contre la grippe plus intense chez nos asthmatiques de plus de quinze ans (risque relatif supérieur à 4,7).

Un grand merci au BEH de mettre ainsi à la disposition de tous d’aussi précieuses données statistiques.


Voir en ligne : Etude Invs - publiée dans le BEH sur la mortalité par asthme en France

Portfolio