Le test de provocation orale.

jeudi 24 novembre 2005 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Le test de provocation orale.

Le test de provocation orale.

Le test de provocation orale.

jeudi 24 novembre 2005

En matière de diagnostic médical, il existe des examens que l’on baptise « gold standard » ou « étalon-or » en français.

Le test de provocation orale (TPO), qui consiste à faire consommer l’aliment suspect au patient sous surveillance étroite, est l’étalon-or du diagnostic de l’allergie alimentaire.

Cela signifie qu’un TPO positif garantit qu’il existe une allergie alimentaire et que s’il est négatif, le patient n’est pas allergique.

Mais un TPO impose une hospitalisation dans un service habitué à le réaliser. D’une part, ils ne sont pas nombreux en France, d’autre part leur surcharge entraîne souvent des délais d’attente très importants.

C’est pour cela que l’excellente mise au point des Drs Fabienne Rancé et Antoine Deschildre lors du congrès de pneumo-pédiatrie et d’allergologie de novembre dernier est très intéressante.

Elle permet d’envisager la réalisation d’un TPO quand c’est nécessaire et uniquement quand c’est nécessaire. Plus d’efficacité et moins de gaspillage, tel est le mot d’ordre de ce début de siècle.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio