Coup de froid.

lundi 27 novembre 2006 par la rédaction

Accueil du site > Editorial > Coup de froid.

Coup de froid.

Coup de froid.

lundi 27 novembre 2006

Nos grand-mères nous le disaient bien : « Couvre toi, tu vas attraper froid ! »

Ce rhume que l’on attrape lorsque l’on s’expose au froid n’a jamais eu d’explication claire physiopathologique.

C’est tout l’intérêt de l’étude brésilienne que vous lirez sur le site.

Il y est expliqué comment et pourquoi les patients souffrant de rhinite allergique sont sensibles à la climatisation.

Aucun rapport avec les moisissures ou le mauvais entretien du climatiseur, mais tout simplement l’éosinophile nasal, encore lui.

Dans ce travail, il est aussi intéressant de noter que, dans une moindre mesure, les changements brutaux de température sont aussi nocifs chez les non allergiques toujours par une hypersécrétion d’éosinophiles.

Ceci pourrait peut-être contribuer à expliquer pourquoi les antihistaminiques ont une efficacité sur la rhinite même lorsque l’allergie n’est pas en cause.

Comprendre, c’est toujours mieux.


Voir en ligne : Dr Hervé Masson

Portfolio