Ga2LEN : De la rhinite à l’asthme

jeudi 25 octobre 2007 par la rédaction

Accueil du site > Maladies > Ga2LEN : De la rhinite à l’asthme

Ga2LEN : De la rhinite à l’asthme

Ga2LEN : De la rhinite à l’asthme

jeudi 25 octobre 2007

C’est par une campagne de Presse Européenne et au travers de deux brochures d’information que GA2LEN tente d’expliquer aux médecins et aux malades que la rhinite n’est pas une maladie banale mais qu’elle est le premier pas vers une maladie asthmatique.

Le Français n’est pas toujours très pur mais l’intention est bonne et l’initiative louable. Voici quelques extraits choisis :

La prévalence de la rhinite allergique est comprise entre 10 et 20% chez les
jeunes enfants en âge de scolarité et entre 15 et 30% chez les adolescents.
Le début de la cette affection peut intervenir entre 3 et 5 ans mais l’incidence
maximale intervient plus tard ou au début de l’adolescence.

La rhinite allergique et l’asthme coexistent souvent. En effet, quelque 80% des asthmatiques présentent une forme ou l’autre de rhinite et 15 à 30% des patients présentant une rhinite allergique ont de l’asthme.

Les chercheurs ont regroupé la rhinite allergique et l’asthme sous l’appellation de “maladie des voies respiratoires unifiées”, c’est-à-dire une affection touchant une seule entité composée des voies respiratoires inférieures et supérieures et influencée par un processus inflammatoire. Par conséquent, toute altération de la fonction des voies aériennes supérieures pourrait toucher la fonction des voies aériennes inférieures.

La plupart des résultats démontre une étroite relation entre la rhinite et
l’asthme et suggère donc l’existence du concept “une voie respiratoire, une
maladie”.

Si vous avez un des symptômes suivants : sifflement (son sifflant émis
lorsque vous respirez), souffle court, toux, sensation d’oppression dans la poitrine qui peut être angoissante, il se peut que vous ayez également une
inflammation allergique (appelée asthme).

L’asthme est une maladie chronique, causée par une inflammation des
voies respiratoires. L’inflammation irrite les muscles des voies respiratoires et entraîne leur contraction, avec un rétrécissement de leur diamètre. Il est dès lors plus difficile de faire entrer et de faire sortir de l’air des poumons. Cela débouche sur des sifflements et des difficultés respiratoires. L’inflammation provoque également une production accrue de mucosités, ce qui entraîne une toux et gêne encore davantage le passage de l’air.

Qu’il existe ou non un lien de causalité, il importe que les médecins généralistes reconnaissent la présence d’une rhinite chez les patients asthmatiques et, inversement, examinent la présence d’asthme chez les patients atteints de rhinite.

Prévention des allergies

  • Évitez le tabagisme et toute exposition à la fumée de tabac, en particulier
    pendant la grossesse. N’exposez pas les enfants à la fumée de tabac. Si vous
    ne pouvez vous en passer, fumez à l’extérieur.
  • La qualité de l’air à l’intérieur des maisons, écoles et lieux de travail a une grande importance.
  • Si possible, nourrissez votre bébé exclusivement au lait maternel jusqu’à 4-6 mois et n’introduisez pas d’autres aliments avant 6 mois.

Brochure Médecins - Rhinite vers asthme
Brochure patient - Rhinite vers asthme

Voir en ligne : La rhinite ne mène à rien, sauf à l’asthme...

Portfolio