Oléagineux et corps gras, John Libbey eurotext prend du poids

mardi 20 août 2002 par la rédaction

Accueil du site > Allergènes > Oléagineux et corps gras, John Libbey eurotext prend du poids

Oléagineux et corps gras, John Libbey eurotext prend du poids

Oléagineux et corps gras, John Libbey eurotext prend du poids

mardi 20 août 2002

La très bonne et très sérieuse maison d’édition John Libbey eurotext vient de sortir un ouvrage qui concerne l’agro-alimentaire et prend en compte les problèmes des allergiques :

Oléagineux, corps gras, lipides

Cet ouvrage réalisé par de multiples auteurs est signé pour la partie allergologique par Gabriel Peltre et Denise Anne Monneret Vautrin : des références en la matière.

L’allergie y est abordée sous la forme de deux chapitres traités par les deux auteurs cités :

- Identification et stratégie d’élimination des allergènes
"L’allergie touche au moins trois grands systèmes physiologiques de notre organisme. Le premier est le système immunitaire, qui produit des anticorps de la classe IgE à la suite de l’exposition à un allergène. Ce sont ces anticorps qui vont nous permettre d’identifier et de suivre à la trace ces allergènes. Une ré-exposition de l’organisme aux mêmes allergènes, touchant le système inflammatoire, va entraîner la libération de médiateurs, en particulier l’histamine, et induire les symptômes de l’allergie. Les effets du système nerveux central sur les deux autres systèmes ne seront pas abordés ici."

- Risques et bénéfices de la transgénèse vis-à-vis de l’allergie
"L’industrialisation de l’alimentation comporte de nombreux récents développements, appliqués à toutes les étapes, des matières premières aux produits alimentaires terminaux [1]. Les techniques agronomiques appliquées à la sélection d’espèces et de variétés, à leur hybridation, à la commercialisation d’aliments nouveaux, n’ont pas, jusqu’ici, attiré de craintes du public. En revanche, la commercialisation d’aliments obtenus à partir d’organismes génétiquement modifiés a provoqué de sensibles mouvements d’opinion, attribuant des risques particuliers à ces OGM. Parmi ces risques, le risque allergique a été allégué. Le passage intempestif dans l’alimentation américaine d’un maïs transgénique destiné à l’alimentation du bétail a été suivi de la déclaration de dizaines de cas « d’allergie » à un maïs génétiquement modifié, contenant la protéine cry9 (provenant de Bacillus thuriengensis, un insecticide), et a motivé le retrait de commercialisation de ce maïs aux états-Unis [2]... Si cet épisode caractérise très probablement un fantasme, il n’en reste pas moins vrai, d’une part que le risque allergique d’un aliment transgénique a été démontré [3] et que, d’autre part, les allergies alimentaires sont fréquentes dans tous les pays développés, avec une moyenne générale de 3 à 4 %, et de 8 % en population pédiatrique [4]. Un nombre certain qui alarme par la gravité, et fait obstacle à une vie normale par la chronicité des symptômes. Dans la mesure où les OGM seront une part nécessaire de l’alimentation du futur proche, il est légitime d’examiner les précautions nécessaires pour réduire le risque allergénique avant de s’intéresser aux bénéfices attendus des OGM dans la prévention ou le traitement d’affections allergiques."

Des ouvrages qui seront lus et relus des groupes de veille en agro-alimentaire qui ne manqueront pas d’en tirer des conclusions bénéfiques pour tous.


Voir en ligne : John Libbey Eurotext

Portfolio