La machine à laver le linge, centre d’extermination des acariens mais également centre de contamination ?

mercredi 18 juin 2003 par Dr Stéphane Guez31876 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Acariens > La machine à laver le linge, centre d’extermination des acariens mais (...)

La machine à laver le linge, centre d’extermination des acariens mais également centre de contamination ?

La machine à laver le linge, centre d’extermination des acariens mais également centre de contamination ?

mercredi 18 juin 2003, par Dr Stéphane Guez

Les moyens proposés pour éliminer les acariens sont nombreux, et en particulier le nettoyage de la literie est recommandé. Seulement il est rare que dans une maison il y ait une machine à laver par chambre : peut-il y avoir un transfert des acariens du linge infesté au linge non infesté durant le lavage ?

Extraction des acariens et des allergènes acariens pendant le lavage par une machine à laver le linge. : Larry G. Arlian, PhD DiAnn L. Vyszenski-Moher, MS
Marjorie S. Morgan, PhD Dayton, Ohio dans JACI June 2003 • Volume 111 • Number 6

De nombreuses études ont étudié les acariens vivants et les allergènes acariens qui sont enlevés des vêtements et de la literie après un nettoyage en machine. Mais personne n’a encore étudié le transfert des acariens des vêtements et de la literie infestés aux vêtements et literie non infestés pendant le lavage en machine.

- Objectif :
* Les auteurs ont étudié le nettoyage de différentes sortes de vêtements et linge de lit dans des machines domestiques, pour déterminer le pourcentage d’élimination des acariens dermatophagoides farinae vivants et des allergènes, ainsi que le transfert des acariens des vêtements infestés aux vêtements non infestés.

- Méthodes :
* Les vêtements et le linge de literie ont été lavés à 36 et 38°c, ou à froid (22 à 27°c) avec ou sans les concentrations recommandées de détergent lessive et avec de l’eau de javel.
* Les acariens vivants et les allergènes présents ont été comparés entre vêtements non lavés et lavés, avec ou sans infestation par des acariens.

- Résultats :
* Les vêtements et le linge de lit lavés dans l’eau seul, avec un détergent et avec un détergent associé à de l’eau de javel, enlèvent de 60 à 83% d’acariens vivants.
* Le lavage enlève plus d’acariens de certains vêtements que d’autres.
* Lorsque des vêtements contenant des acariens sont lavés avec des vêtements identiques sans acariens, il y a un transfert d’acariens vivants vers les vêtements initialement indemnes.
* Mais 84% des Der f 1 sont retirés du linge lavés dans de l’eau seule ou avec un détergent, et 98% du linge lavé avec une association détergent et eau de javel.

- Conclusions :
* Le lavage des vêtements et des draps dans de l’eau froide ou chaude avec un détergent ou un détergent associé à de l’eau de javel enlève la plupart des allergènes et une proportion significative (p<0.5) d’acariens vivants.
* Le lavage répété en machine est nécessaire pour réduire le taux des acariens.
* Un transfert d’acariens vivants se produit du linge infesté au linge non infesté durant le nettoyage.


Dans ce travail, les auteurs démontrent que le lavage en machine élimine en fait la plupart des acariens et des allergènes acariens, à froid ou à chaud avec ou sans détergent, et qu’il y ait ou non de l’eau de javel. Cependant, on constate également un transfert d’acariens des vêtements infestés aux vêtements sains.

Cette étude est très intéressante car elle démontre l’efficacité du lavage en machine avec des méthodes courantes compatibles avec la qualité des différents tissus.

Finalement, le détergent lui-même semble moins important que l’immersion prolongée et certainement l’essorage.

Le point fort de ce travail est la constatation d’un transfert des acariens résiduels vers les vêtements sains. Il y a donc un phénomène de contamination vers le linge identique mais sain.

Sur un plan pratique, cela veut dire que le linge suspect d’être infecté par des acariens doit être lavé d’une façon séparée par rapport au reste du linge de maison pour éviter une infestation de l’ensemble des vêtements et du linge de lit.

Cependant cette contamination est faible compte tenu du très fort taux d’enlèvements des acariens et des allergènes durant le lavage en machine.