Urticaire à la tartrazine : une tarte à la crème ?

jeudi 18 décembre 2003 par Dr Alain Thillay10275 visites

Accueil du site > Maladies > Urticaire > Urticaire à la tartrazine : une tarte à la crème ?

Urticaire à la tartrazine : une tarte à la crème ?

Urticaire à la tartrazine : une tarte à la crème ?

jeudi 18 décembre 2003, par Dr Alain Thillay

Cette étude sous forme de mise au point aborde un sujet très discuté, celui de « l’allergie » à la tartrazine (E 102) colorant jaune pâtissier. Le but était de vérifier par un test de provocation la pertinence d’une urticaire suspecte d’avoir été provoquée par la prise de tartrazine.

Crise d’urticaire et œdème de Quincke suspects d’être induits par la tartrazine sont rarement reproductibles lors du test de provocation. : Nettis E, Colanardi M, Ferrannini A, Tursi A.

Department of Medical Clinic, Immunology and Infectious Diseases, Section of Allergy And Clinical Immunology, University of Bari, Bari, Italy

dans Clin Exp Allergy. 2003 Dec ;33(12):1725-1729.

- CONTEXTE.
* La tartrazine a été souvent rattachée à plusieurs maladies.
* Cependant le rapport de cause à effet du rôle de la tartrazine dans ces pathologies, particulièrement dans l’urticaire, n’a toujours pas été établi.

- OBJECTIF.
Le but de cette étude était de déterminer l’incidence de l’intolérance à la tartrazine parmi des sujets ayant subi un épisode aigu d’urticaire ou d’œdème de Quincke à la suite d’un repas ou d’un produit contenant cette substance.

- METHODES.
* Il s’agissait d’une étude rétrospective fondée sur l’analyse de données de patients rapportant des épisodes d’urticaire et/ou d’angio-œdème après ingestion de repas ou produits contenant de la tartrazine.
* Lors de la première consultation externe, l’anamnèse était prise avec le plus de précision possible.
* Ensuite les patients subissaient les tests diagnostiques suivant : IgE aux aéroallergènes courants et aux trophallergènes et un test de provocation à la tartrazine contrôlé en double-aveugle contre placebo.

- RESULTATS.
* Un total de 102 sujets ont été enrôlés dans l’étude : 19 (18,6%) ont montré au moins un test sérique IgE positif pour un trophallergène.
* Seulement un sujet (1%) a eu des réactions après ingestion de 5 mg de tartrazine, donné au cinquième jour.
* Ce patient n’avait pas eu de réaction adverse lors de la prise du placebo.

- CONCLUSION.
* Cette étude montre que le pourcentage d’urticaire et/ou d’œdème de Quincke induit par la tartrazine est vraiment faible (1%).
* A la vue de nos résultats, nous suggérons que les médecins ayant des patients ayant souffert de réactions adverses qui auraient pu être attribuées à la tartrazine devraient évaluer avec attention les autres causes possibles.


La tartrazine (E 102) est un colorant alimentaire surtout pâtissier que l’on retrouve donc en pâtisserie, biscuiterie, confiserie mais aussi dans le poisson séché ou salé.

Dans une publication récente F. RANCÉ et G. DUTAU communiquent les chiffres de deux publications concernant la prévalence des réactions adverses aux additifs et colorants alimentaires, l’une la situe entre 0,026 p. cent et 0,040 p. cent, alors que l’autre d’origine hollandaise donnait une valeur de 1,5 p. cent.

Il faut bien remarquer que dans ces études, étaient pris en compte non seulement les colorants mais aussi tous les additifs comme les conservateurs, épaississants et autres gélifiants…

Ainsi, le résultat de la présente étude paraît s’inscrire en corrélation avec ces précédents travaux.

Mon humble avis d’allergologue praticien va dans le même sens.

Et comme les auteurs le signalent dans la conclusion, il faut surtout s’évertuer à rechercher une autre cause et particulièrement une allergie alimentaire vraie d’autant plus que 18,6 p. cent des patients avaient au moins un test sérique IgE spécifique alimentaire positif.

Il aurait été intéressant de voir ce qu’auraient donné les tests cutanés alimentaires en natif.

Enfin, il ne faut pas oublier que nombre de ce type de patients peut tout simplement être très sensible aux aliments riches en histamine et/ou histamino-libérateurs.