L’alpha et l’oméga de l’allergie au blé enfin compris.

mardi 15 mars 2005 par Dr Stéphane Guez11911 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > L’alpha et l’oméga de l’allergie au blé enfin compris.

L’alpha et l’oméga de l’allergie au blé enfin compris.

L’alpha et l’oméga de l’allergie au blé enfin compris.

mardi 15 mars 2005, par Dr Stéphane Guez

L’allergie au blé est plus souvent incriminée que réellement présente. Cependant, lorsqu’elle existe, elle est sévère avec des réactions anaphylactiques. Quel est l’allergène responsable ? Y a-t-il un lien avec la maladie coeliaque qui est souvent évoquée et avec laquelle il existe des erreurs possibles de diagnostic ?

Anticorps IgE anti-oméga 5 gliadine chez des enfants ayant une anaphylaxie induite par le blé. : T. Daengsuwan1, K. Palosuo2,3, S. Phankingthongkum1, N. Visitsunthorn1, O. Jirapongsananuruk1, H. Alenius2, P. Vichyanond1, T. Reunala4

1Department of Pediatrics, Faculty of Medicine, Siriraj Hospital, Mahidol University, Bangkok, Thailand ; 2Laboratory of Immunotoxicology, Finnish Institute of Occupational Health, Helsinki, Finland ; 3Department of Dermatology, University Hospital of Helsinki, Helsinki, Finland ; 4Department of Dermatology, University Hospital of Tampere, Tampere, Finland

dans Allergy 60 (4), 506-509

- Introduction :

  • Le blé peut entraîner des réactions systémiques immédiates sévères médiées par les IgE, incluant une anaphylaxie,
  • mais les connaissances sur les allergènes responsables de l’allergie au blé au niveau moléculaire sont faibles.

- Objectif de l’étude :

  • Améliorer les connaissances sur les allergènes responsables de l’allergie au blé au niveau moléculaire.

- Méthodologie :

  • 7 enfants âgés de 6 mois à 13 ans, ayant présenté 2 à 10 réactions anaphylactiques dans l’année précédente après ingestion d’aliments contenant du blé ont été étudiés.
  • La gliadine oméga-5 purifiée a été utilisé comme allergène dans un test ELISA de détection des IgE, et pour la réalisation de tests cutanés (prick tests).
  • Un RAST (CAP-système) au blé et des tests cutanés au blé on été également réalisés.

- Résultats :

  • Les 7 enfants ayant présenté des réactions anaphylactiques, mais pas les 15 patients témoins, ont tous des anticorps IgE anti-oméga-5 gliadine au test ELISA.
  • 5 des 6 enfants testés allergiques ont des tests cutanés positifs en prick à oméga-5 gliadine et à la gliadine native,
  • et les 7 enfants allergiques ont des RAST par CAP positifs au blé ainsi que des tests cutanés positifs au blé.
  • 1 enfant a eu un test de provocation avec le blé qui a entraîné un choc anaphylactique.
  • Après une adhésion a un régime d’éviction du blé, 4 enfants restent symptomatiques, et 3 ont présenté 1 à 2 réactions anaphylactiques.

- Conclusion :

  • Les résultats montrent que l’oméga-5 gliadine est un allergène sensibilisant majeur chez les enfants ayant une anaphylaxie induite par le blé.
  • Ces résultats montrent également que le test ELISA vis-à-vis de l’oméga-5 gliadine peut être utilisé comme test diagnostique pour cette allergie sévère.

Les auteurs ont identifié chez des enfants allergiques au blé des anticorps anti-IgE dirigés contre une fraction de la gliadine : l’oméga-5 gliadine.

Les tests cutanés réalisés avec cet extrait, ainsi qu’un test ELISA, sont tous positifs chez les enfants ayant des antécédents de chocs alors qu’ils sont négatifs chez les témoins.

Le gluten ainsi qu’une des fractions de cette substance, la gliadine, sont retrouvés en particulier dans les céréales. La fraction alcoolo soluble du gluten est un polypeptide riche en glutamine, la gliadine qui peut être fractionnée en sous-groupes. L’oméga-5 gliadine est reconnue comme un allergène impliqué dans l’anaphylaxie au blé.

Dans ce travail les auteurs confirment la présence d’IgE dirigées contre ce sous-groupe de gliadine.

Il y a donc à la fois dans la maladie coeliaque et dans l’allergie au blé, des anticorps dirigés contre une même fraction du gluten, la gliadine, mais avec des spécificités anticorps différentes : IgA et IgG dans la maladie coeliaque et IgE dans l’allergie au blé.

On peut penser qu’il puisse exister des chevauchements dans la réponse immunitaire globale et il est dommage de ne pas avoir ces résultats (IgA et IgG anti-gliadine).

Il reste à noter que pour tous les patients allergiques les tests cutanés classiques au blé et le RAST au blé sont positifs.

Pour l’instant donc en pratique quotidienne, ces résultats suggèrent la pertinence de l’exploration classique au blé par tests cutanés et par RAST de type CAP-système.