Êtes-vous un futur allergique ?

mardi 6 juin 2006 par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU1270 visites

Accueil du site > Maladies > Rhinites > Êtes-vous un futur allergique ?

Êtes-vous un  futur allergique ?

Êtes-vous un futur allergique ?

mardi 6 juin 2006, par Dr Annie-Claire FEDIERE-PLISSONNEAU

Étant donné le nombre important de patients présentant une rhinite allergique, il semble important de connaître les éventuels facteurs de risque. Mais en dehors du tabagisme passif et de l’exposition à la fumée secondaire, on ne connaît pas d’autres facteurs de risque donc, pas d’autres mesures qui permettent de prévenir la rhinite allergique.

Symptômes de rhinite et sensibilisation à IgE en tant que facteurs de risque pour le développement ultérieur d’une rhinite allergique chez les adultes : U. Bodtger1,2, L. K. Poulsen1, A. Linneberg2

1Allergy Clinic 7551, Copenhagen University Hospital, Copenhagen, Denmark ; 2Research Centre for Prevention and Health ; Glostrup University Hospital, Glostrup, Denmark

dans Allergy 61 (6), 712-716.

- Introduction

  • Les symptômes de rhinite et la sensibilisation à IgE sont fréquemment en décalage.
  • La sensibilisation asymptomatique est un facteur de risque reconnu d’une rhinite ultérieure, alors qu’il n’est pas aussi clairement entendu que la rhinite soit un facteur
    de risque pour un développement d’une sensibilisation à IgE.

- Objectif

  • Étudier si la rhinite non allergique est un facteur de risque d’un développement ultérieur d’une sensibilisation à IgE, chez des adultes avec un suivi sur une période de 8 ans d’une part,
  • Et si une sensibilisation asymptomatique est un facteur de risque pour un développement ultérieur d’une rhinite d’autre part.

- Méthodes

  • Une étude d’une population de sujets âgés de 15 à 69 ans en 1990, avec 734 sujets réexaminés en 1998.
  • Dans les deux cas, des questionnaires sur les symptômes de rhinite étaient remplis et des dosages d’IgE sériques (spécifiques de bouleau, herbacées,l’armoise, le chat, le chien et le Dermatophagoïdes Pteronyssimus) étaient pratiqués (positif si supérieur ou égal à 0.35kUa /l).
  • La sensibilisation asymptomatique correspondait à des taux d’IgE positifs sans aucun symptôme de rhinite et la rhinite non allergique à des symptômes de rhinite mais pas de sensibilisation.

- Résultats

  • La sensibilisation asymptomatique aux pollens, animaux domestiques et poussière de maison était souvent associée avec le début des symptômes de rhinite, en changeant la limite de sensibilisation à > 0.1 ou > 0.7 kUa/l.
  • L’incidence sur 8 ans de la rhinite aux pollens était de 15.1% et 2.6% respectivement pour les sujets sensibilisés et non sensibilisés aux pollens (odd ratio 6.1, IC 95% 2.3-16.0).
  • La rhinite persistante ou intermittente non allergique n’était pas significativement associée à une sensibilisation ultérieure encore qu’une tendance positive au développement était observée chez les rhinites non allergiques reliées aux pollens.

- Conclusions

  • La sensibilisation asymptomatique, mais pas la rhinite non allergique, est un facteur de risque significatif pour le développement ultérieur d’une rhinite allergique.

Les auteurs ont tenté de trouver un lien entre sensibilisation asymptomatique, rhinite non allergique et future rhinite allergique et ont montré que seule, la sensibilisation asymptomatique était un facteur de risque.

Un tiers des adultes souffrent de rhinites allergiques ayant pour conséquence une altération importante de la qualité de vie. Il est facile d’imaginer les difficultés professionnelles (et scolaires pour les plus jeunes) rencontrées par ces patients.

Pour le moment, la seule mesure préventive reconnue pour la rhinite allergique consiste à éviter le tabagisme et la fumée secondaire ; il n’existe pas de consensus médical à cet égard.

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2015 à 18:09, par THIERRY En réponse à : Êtes-vous un futur allergique ?

    quel est le taux positif au médicaments a l’Amoxicilline
    que signifie
    c6 <0,10 KUA/L
    J’ai effectuée un test sanguin à ce médicaments

    merci pour votre réponse
    Suzanne THIERRY