Mauvaises notes aux examens : c’est la faute de l’allergie !

mercredi 12 septembre 2007 par Dr Geneviève DEMONET788 visites

Accueil du site > Allergènes > Aériens > Pollens > Mauvaises notes aux examens : c’est la faute de l’allergie !

Mauvaises notes aux examens : c’est la faute de l’allergie !

Mauvaises notes aux examens : c’est la faute de l’allergie !

mercredi 12 septembre 2007, par Dr Geneviève DEMONET

L’arrivée des pollens et celle des examens sont des thèmes récurrents tous les printemps…. Les étudiants allergiques subissent les deux de plein fouet. On subodore instinctivement que les uns pourraient retentir sur les autres ! Une équipe britannique a mené l’enquête…

La rhinite allergique saisonnière est associée à un effet néfaste sur les performances aux examens chez les adolescents au Royaume-Uni : étude cas-contrôle : Samantha Walker, PhDac, Saba Khan-Wasti, BSca, Monica Fletcher, MSca, Paul Cullinan, MDb, Jessica Harris, MScb, Aziz Sheikh, MDac

a From Education for Health, Warwick
b Department of Occupational and Environmental Medicine, Imperial College of Science, Technology and Medicine, London
c Allergy and Respiratory Research Group, Division of Community Health Sciences, General Practitioner Section, University of Edinburgh

dans JACI Volume 120, Issue 2, Pages 381-387 (August 2007)

- Contexte :

  • La rhinite allergique saisonnière est universellement répandue et il a été montré que ses symptômes altèrent la capacité d’apprentissage des enfants dans des conditions de laboratoire.
  • Les examens importants pour les enfants ont souvent lieu en été lors du pic de la saison pollinique des graminées.

- Objectifs :

  • Explorer l’impact de la rhinite allergique saisonnière sur la performance aux examens chez des adolescents au Royaume-Uni.

- Méthodes :

  • Une analyse cas-contrôle a été menée chez 1834 étudiants (âge 15-17 ans ; 50% de filles) passant des examens nationaux.
  • Les cas étaient ceux qui ont perdu 1 grade ou plus dans une des matières principales (mathématiques, anglais et sciences) ; les contrôles étaient ceux dont les grades sont restées inchangés ou se sont améliorés.
  • Les associations entre les symptômes de rhinite allergique, le diagnostic de rhinite allergique par un praticien et l’utilisation de médicament en raison de la rhinite allergique le jour des examens et enregistrée immédiatement avant l’examen ont été évaluées à l’aide de modèles de régression multi-niveaux.

- Résultats :

  • Entre 38 et 43% des étudiants rapportent des symptômes de rhinite allergique saisonnière durant un quelconque jour parmi les jours d’examen.
  • Il y a eu 662 cas (36% des étudiants) et 1172 sujets contrôles.
  • Après ajustement, les cas étaient de façon significative plus susceptibles que les contrôles d’avoir eu des symptômes de rhinite allergique durant la période d’examen (odds ratio [OR], 1.4 ; IC 95%, 1.1-1.8 ; P = 0.002), d’avoir pris un quelconque médicament pour la rhinite allergique (OR, 1.4 ; IC 95%, 1.1-1.7 ; P = 0.01), ou d’avoir pris des antihistaminiques sédatifs (OR, 1.7 ; IC 95%I, 1.1-2.8 ; P = 0.03).

- Conclusion :

  • Une rhinite allergique symptomatique et l’utilisation de médicaments pour cette rhinite sont associées avec une augmentation significative du risque de baisse inattendue dans le grade obtenu aux examens en été.

- Implications cliniques :

  • C’est la première fois qu’une relation entre rhinite allergique symptomatique et faible performance aux examens a été démontrée, ce qui a des conséquences significatives pour la pratique clinique.

Une étude britannique a étudié le retentissement de la rhinite pollinique sur la performance aux examens d’adolescents âgés de 15 à 17 ans.

Environ 40% des étudiants avaient eu des symptômes de rhinite allergique durant les jours d’examen.

La pollinose, tout comme la prise médicamenteuse qui en découle, s’est avérée augmenter de façon significative le risque de baisse dans la performance obtenue par rapport aux résultats scolaires habituels.….

La preuve donc de ce qu’on soupçonnait !

Les étudiants souffrant de pollinose devraient donc être traités efficacement en limitant les effets secondaires médicamenteux pour être en forme le jour de l’examen…