Olé ? non au lait !

lundi 22 octobre 2007 par Dr Christian Debavelaere1459 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Olé ? non au lait !

Olé ? non au lait !

Olé ? non au lait !

lundi 22 octobre 2007, par Dr Christian Debavelaere

Une étude espagnole recherche la sensibilisation à la sérum albumine bovine en cas d’allergie au lait de vache. Cette recherche peut elle prédire une sensibilisation à certaines viandes ou poils d’animaux ? Cette intéressante étude nous éclaire sur ce sujet.

Sensibilisation aux sérumalbumines chez les enfants allergiques au lait de vache et aux épithelias. : J. Vicente-Serrano, M. L. Caballero, R. Rodríguez-Pérez, P. Carretero, R. Pérez, J. G. Blanco, S. Juste, I. Moneo

1Department of Allergology, Hospital General Yagüe, Burgos, 2Department of Immunology, Hospital Carlos III, Madrid, Spain

dans Pediatric Allergy and Immunology
Volume 18 Issue 6 Page 503-507, September 2007

Les patients souffrant d’une allergie persistante au lait de vache et présentant des IgE spécifiques de la sérum albumine bovine ont un risque plus important de présenter rhino-conjonctivite ou asthme aux poils d’animaux.

- L’étude visait à démontrer la réactivité croisée entre les sérum albumines de différents mammifères, dans le lait, la viande, et les épithélias et déterminer si la cuisson de la viande diminue l’allergénicité de l’albumine.

- L’étude était conduite en utilisant la technique du SDS-page et l’IgE immunoblot à l’aide des sera provenant de 8 patients sensibilisés au lait, à la sérum albumine bovine et aux poils d’animaux.
- Des sera provenant de sujets non allergiques et de patients uniquement allergiques aux poils d’animaux servaient de témoin.

- A une seule exception, tout les sera de patients reconnaissaient les sérum albumines de différentes viandes (bœuf, agneau, cerf et porc), les épithélias de chien, chat et bovins et le lait de vache
- Plusieurs patients n’étaient allergiques qu’aux sérum albumines de la viande et aux épithélias.
- Les sujets uniquement allergiques aux poils reconnaissaient d’autres protéines des épithélias mais pas la sérumalbumine.
- Aucun patient ne réagissait à la sérum albumine de la viande cuite.

- La sérum albumine est un important allergène impliqué dans l’allergie au lait, la viande et les allergies aux épithélias.
- Le premier contact avec la sérum albumine se fait par le lait de vache et les patients développèrent des allergies aux épithélias, même sans avoir de contact avec les animaux.
- Les patients souffrant d’une allergie au lait de vache et à la sérum albumine bovine doivent éviter la viande crue et les animaux à fourrure.


Une sensibilisation à la sérum albumine bovine chez un sujet allergique au lait de vache expose, par réactivité croisée, à la sensibilisation à la sérumalbumine d’autres viandes bœuf, agneau, cerf et porc, la cuisson neutralise cette réactivité.

Cette sensibilisation croisée concerne également les squames animales de chat, chien et bovin.

Pour un praticien, il est particulièrement important de savoir si une allergie diagnostiquée peut entraîner d’autres conséquences.

Je rechercherai désormais systématiquement une sensibilisation à la sérumalbumine bovine en cas d’allergie au lait de vache pour prédire une sensibilisation éventuelle aux squames d’animaux et déconseiller la consommation de viande crue.