Siffler en travaillant.

lundi 26 mai 2008 par Dr Clément FOURNIER2357 visites

Accueil du site > Pratique > Travail > Siffler en travaillant.

Siffler en travaillant.

Siffler en travaillant.

lundi 26 mai 2008, par Dr Clément FOURNIER

Le fait d’être asthmatique a - t’il une conséquence sur la vie professionnelle ? Sont-ils plus touchés par le chômage, la sélection au travail ? Cette étude épidémiologique apporte des éléments de réponse.

Conséquences professionnelles à long terme de l’asthme dans une large cohorte française d’hommes actifs suivis pendant 5 ans. : Thaon I, Wild P, Mouchot L, Monfort C, Touranchet A, Kreutz G, Derriennic F, Paris C.

Department of Occupational Health, University Hospital, University of Franche-Comte, Besancon, France.

dans Am J Ind Med. 2008 May ;51(5):317-23

- Objectifs :

  • Le but de cette étude était de décrire les conséquences professionnelles à long terme de l’asthme chez les hommes de l’étude ESTEV, une étude longitudinale de cohorte française de sujets actifs âgés de 37 à 52 ans à l’inclusion.

- Méthodes :

  • Les données médicales, l’auto perception de l’état de santé, les arrêts maladie, les caractéristiques sociales et professionnelles étaient recueillies à 2 reprises par des médecins du travail en 1990 (12233 sujets) et 1995 (10608 sujets).
  • L’asthme était caractérisé par les médecins en fonction du début de la maladie (dans l’enfance avant 20 ans versus à l’âge adulte), et de son statut ancien ou actuel.

- Résultats :

  • Parmi les 398 asthmatiques identifiés dans la cohorte, 226 sujets avaient un asthme ayant débuté avant l’âge de 20 ans, et 159 sujets avaient un asthme considéré comme actuel.
  • Le taux de chômage n’était pas plus élevé avant ou pendant le suivi chez les asthmatiques par comparaison aux non asthmatiques, malgré une prévalence significativement plus élevée d’arrêts maladie au cours de l’année précédente chez les patients avec asthme actuel (38,4% versus 27%, p = 0,005).
  • Etre un ouvrier en 1990 était inversement corrélée à l’existence d’un asthme depuis l’enfance mais pas au statut actuel de la maladie asthmatique.
  • En 1995, les patients avec asthme actuel révélé à l’âge adulte étaient plus souvent en arrêt de travail pour handicap que les patients n’ayant jamais eu d’asthme.

- Conclusion :

  • Les constatations de cette étude suggèrent que la conséquence majeure de l’asthme sur le statut professionnel est une exclusion sélective, observée chez les patients avec asthme depuis l’enfance au début de leur vie professionnelle et chez les patients avec asthme actuel révélé à l’âge adulte à la fin de leur vie professionnelle.
  • Le taux de chômage passé n’est pas plus élevé chez les travailleurs asthmatiques.

Cette étude épidémiologique confirme qu’une pathologie chronique peut avoir des conséquences sur la vie professionnelle, l’asthme n’échappe pas à la règle.

Il est notable qu’il existe une certaine sélection professionnelle en partie liée à l’existence d’un asthme et à son statut. En revanche, le taux de chômage n’est pas plus élevé parmi les sujets asthmatiques de cette étude.

Ces résultats doivent nous rappeler combien il est primordial d’obtenir un contrôle optimal de la maladie asthmatique afin que celle-ci ait le moins de conséquences possibles sur la vie professionnelle, comme personnelle.