Ya plus d’jeunesse : les enfants ont même pas peur des LTP !!

mercredi 4 juin 2008 par Dr Stéphane Guez760 visites

Accueil du site > Allergènes > Alimentaires > Ya plus d’jeunesse : les enfants ont même pas peur des LTP !!

Ya plus d’jeunesse : les enfants ont même pas peur des LTP !!

Ya plus d’jeunesse : les enfants ont même pas peur des LTP !!

mercredi 4 juin 2008, par Dr Stéphane Guez

Les LTP sont considérées comme des allergènes pouvant induire des réactions allergiques alimentaires sévères. Mais est-ce que cela est vrai pour toutes les LTP et dans toutes les populations de patients ? Cette étude montre que rien n’est simple en allergologie et que la LTP n’est pas forcément un allergène dangereux…

Les LTP (protéines de transfert lipidique) dans le diagnostic du syndrome pomme-bouleau chez l’enfant. : Cudowska B, Kaczmarski M, Restani P.

III Department of Paediatrics, Medical University of Bialystok, Ul. Waszyngtona 17, 15-274 Bialystok

dans Immunobiology. 2008 ;213(2):89-96

- Introduction :

  • Les LTP ont été rapportées comme étant des allergènes importants pouvant induire des réactions systémiques sévères chez les patients allergiques.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été d’estimer le rôle des LTP dans le diagnostic d’allergie à la pomme chez les enfants allergiques au bouleau.

- Matériel et méthode :

  • Il s’agit d’une étude prospective conduite chez 21 enfants sensibilisés au pollen de bouleau et aux allergènes de la pomme, avec une confirmation par la présence d’IgE spécifiques dans le sérum.
  • Les allergènes ont été séparés par électrophorèse et marqué en Western Blot avec le sérum des patients allergiques.
  • L’allergie à la pomme a été vérifiée par un test de provocation oral.

- Résultats :

  • Les sérums de 6 patients sont hyper sensibilisés à la fois au bouleau et aux protéines de la pomme.
  • Presque tous les sérums reconnaissent spécifiquement l’allergène principal de la peau de la pomme Mal d 3 de PM < 10 kDa (LTP).
  • Un test de provocation oral positif a été noté chez 52.4% des enfants testés.
  • Les enfants allergiques à Mal d 1présentent différents symptômes cliniques.
  • La sensibilisation à Mal d 3 est très fréquente chez les enfants allergiques à la pomme.

- Conclusion :

  • Il n’y a pas de corrélation entre les symptômes cliniques et la sensibilisation aux allergènes recombinants de la pomme
  • Les LTP peuvent être utiles au diagnostic d’allergie à la pomme.

Dans ce travail prospectif les auteurs ont étudié le profil de sensibilisation aux protéines de la pomme dans une population d’enfants allergiques au pollen de bouleau.

Presque tous les sérums reconnaissent Mal d 3, la LTP de la peau de la pomme sans qu’il n’y ait de corrélation avec les manifestations cliniques.

On rapporte une association fréquente entre réaction alimentaire allergique sévère et sensibilisation aux LTP.

Ces auteurs ont donc voulu, dans une population d’enfants originaires de Pologne, étudier le profil de sensibilisation aux protéines de la pomme.

La sensibilisation à Mal d 3, LTP de la pomme, est très fréquente sans qu’il n’y ait de lien avec l’intensité de la réaction clinique à l’ingestion de la pomme. Ainsi, une sensibilisation à la LTP de la pomme est très fréquente chez les enfants et ne préjuge en rien d’une éventuelle gravité des réactions cliniques.

Par contre il est important de considérer mal d 3 comme un marqueur majeur d’une allergie à la pomme chez les enfants allergiques au bouleau.

Ces résultats sont contrariants pour le clinicien car, malheureusement, l’allergie alimentaire va rester un domaine difficile en particulier pour prédire les risques d’une éventuelle ré-ingestion alimentaire chez un enfant allergique : la mise en évidence d’une sensibilisation à tel ou tel allergène recombinant ne permettra pas de prédire l’intensité des manifestations cliniques.