Mise à jour du Quiz en allergie respiratoire : étude ISAAC le retour 3.

lundi 2 février 2009 par Dr Stéphane Guez1128 visites

Accueil du site > Maladies > Rhinites > Mise à jour du Quiz en allergie respiratoire : étude ISAAC le retour (...)

Mise à jour du Quiz en allergie respiratoire : étude ISAAC le retour 3.

Mise à jour du Quiz en allergie respiratoire : étude ISAAC le retour 3.

lundi 2 février 2009, par Dr Stéphane Guez

Quelle est la prévalence de la rhino-conjonctivite chez les enfants de 5 à 10 ans ? Est-ce que la sévérité est en relation avec les revenus du pays ? Si ces questions épidémiologiques vous passionnent alors cet article est fait pour vous : bonne lecture.

Carte globale de la prévalence des symptômes de rhino-conjonctivite chez l’enfant : Etude ISAAC phase III : Aït-Khaled N, Pearce N, Anderson HR, Ellwood P, Montefort S, Shah J ; ISAAC Phase Three Study Group.

International Union Against Tuberculosis and Lung Disease, Paris, France.

dans Allergy. 2009 Jan ;64(1):123-48.

- Introduction :

  • La phase I de l’étude ISAAC (international study of asthma and allergies in childhood) avait étudié la répartition globale de la prévalence et de la sévérité des symptômes de rhino-conjonctivite chez les enfants entre 1993 et 1997.

- Matériel et méthode :

  • Cette étude dans sa phase III, est une étude transversale réalisée 5 à 10 ans après la phase I en utilisant la même méthodologie.
  • Cette phase III couvre les régions les plus importantes du monde et concerne 1059053 enfants de 2 groupes d’age, provenant de 236 centres répartis dans 98 pays.

- Résultats :

  • La prévalence moyenne d’une rhino-conjonctivite actuelle symptomatique est de 14.6% pour les enfants âgés de 13 à 14 ans (moyenne : 1% à 45%).
  • Des variations dans la sévérité des symptômes sont observés :
    • entre les centres (0.0% à 5.1%)
    • et entre les pays (0.4% pour l’Europe de l’Ouest contre 2.3% pour l’Afrique),
    • avec une très forte prévalence observée principalement dans les centres à revenus moyens ou faibles, particulièrement en Afrique et en Amérique latine.
  • La co-morbidité avec l’asthme et l’eczéma varie de 1.6% dans le continent Indien, à 4.7% pour le continent Nord-américain.
  • Pour les enfants de 6 à 7 ans, la prévalence moyenne des symptômes de rhino-conjonctivite est de 8.5% avec de grandes variations de prévalence également observables selon les régions, les centres et les pays.

- Discussion :

  • De larges variations existent dans la prévalence de la rhino-conjonctivite symptomatique, avec les plus fortes prévalences dans les pays ayant des revenus important par rapport aux pays à faibles revenus, mais la prévalence des symptômes sévères est plus importante dans les pays en voie de développement.
  • La co-morbidité par asthme ou eczéma est particulièrement forte en Afrique, en Amérique du Nord et en Océanie.
  • Cette carte globale de la prévalence est importante en clinique pour les professionnels de santé.

Dans ce travail épidémiologique, les auteurs poursuivent l’analyse de l’étude ISAAC avec une étude de la prévalence de la rhino-conjonctivite de l’enfant sur l’ensemble de la planète.

Les plus fortes prévalences s’observent dans les pays riches mais avec une sévérité plus importante dans les pays pauvres.

Ce travail confirme des données déjà connues avec cette différence classique entre pays riches et pays pauvres, ces derniers ayant par contre une symptomatologie plus sévère avec plus de comorbidité en raison d’une prise en charge médicale inférieure.

Mais les pays à faibles revenus souffrent également de malnutrition, de mauvaises conditions d’habitat, de maladies associées fréquentes en particulier de parasitoses etc.

Difficile de ne pas penser que ce genre d’étude ne voit le problème que par un petit bout de la lorgnette et que l’intérêt pour le médecin allergologue de terrain est bien difficile à percevoir…