Prévention de l’allergie au latex : ce n’est pas de la poudre aux yeux !!

lundi 16 mars 2009 par Dr Stéphane Guez906 visites

Accueil du site > Allergènes > Contact > Prévention de l’allergie au latex : ce n’est pas de la poudre aux yeux (...)

Prévention de l’allergie au latex : ce n’est pas de la poudre aux yeux !!

Prévention de l’allergie au latex : ce n’est pas de la poudre aux yeux !!

lundi 16 mars 2009, par Dr Stéphane Guez

Est-ce que l’allergie au latex reste une menace pour les professionnels de santé et un risque de maladie professionnelle ? Pourtant il semble exister une diminution de la fréquence des cas déclarés. Et si cette diminution de l’incidence est confirmée, qu’elle en est la raison principale ?

Asthme professionnel induit par le latex : évolution de l’incidence dans le temps et relation avec les mesures de prévention prises en milieu hospitalier. : O. Vandenplas 1,2 , A. Larbanois 1,2 , F. Vanassche 1 , S. François 1 , J. Jamart 3 , M. Vandeweerdt 1 , J. Thimpont 1

1 Fonds voor de Beroepsziekten – Fonds des Maladies Professionnelles, Brussels, Belgium ; 2 Department of Chest Medicine, Mont-Godinne Hospital, Université Catholique de Louvain, Yvoir, Belgium ; 3 Scientific Support Unit, Mont-Godinne Hospital, Université Catholique de Louvain, Yvoir, Belgium

dans Allergy
Volume 64 Issue 3, Pages 415 - 420

- Introduction :

  • Le latex naturel (LN) est devenu une cause majeure d’asthme professionnel chez les travailleurs qui utilisent des gants en LN.
  • Peu d’études de population ont évalué l’impact des changements dans l’utilisation des gants en latex sur l’incidence de l’asthme professionnel (AP) au gants en LN.

- Objectif de l’étude :

  • Il a été de :
    • caractériser l’évolution dans le temps des cas d’AP induit par les gants en LN en Belgique
    • et de voir si cette incidence est liée aux types de gants utilisés dans les hôpitaux.

- Matériel et méthode :

  • Les cas d’AP induits par les gants en LN ont été identifiés selon une enquête rétrospective de tous les cas déclarés au Fond des Maladies Professionnelles jusqu’en décembre 2004.
  • Sur les bases des arguments diagnostiques recueillis, le diagnostic d’AP a été classé en probable, peu probable et indéterminé.
  • Le mode d’utilisation des gants a été caractérisé par un questionnaire auprès des hôpitaux Belges.

- Résultats :

  • Un total de 298 déclarations d’AP aux gants en LN ont été déclarés, avec :
    • 127 patients ayant un AP avéré,
    • et 68 avec un diagnostic probable.
  • L’incidence de l’AP, calculé d’après l’année de début de la maladie, (AP vrai et probable) a nettement diminuée depuis 1999.
  • L’utilisation de gants en latex poudrés a diminué de 80.9% en 1989 à 17.9% en 2004.
  • Les gants en latex poudrés ont été remplacés de façon dominante par des gants sans poudre en particulier pour les gants utilisés dans des soins non stériles.

- Conclusion :

  • Ces données nationale confirment qu’il y a une diminution persistante de l’incidence des AP aux gants en LN depuis les années 1990.
  • Cette diminution est en rapport avec une diminution de l’usage des gants poudrés, montrant ainsi l’impact positif de cette mesure dans l’utilisation des gants en milieu hospitalier.

Ce travail épidémiologique confirme qu’il y a une diminution de l’incidence des cas d’asthme professionnel lié au latex naturel en rapport avec l’utilisation de gants en latex dans les hôpitaux.

C’est l’usage de gants sans poudre qui est lié à cette diminution.

Cette étude se passe de commentaire. Effectivement depuis une dizaine d’années on observe une diminution du nombre de professionnels sensibilisés aux gants en latex également en France.

Les gants non poudrés sont moins vecteurs d’allergènes et donnent beaucoup moins de manifestations respiratoires en particulier chez les allergiques qui se protègent avec des gants non en latex mais qui peuvent ainsi travailler dans des environnements où il est manipulé du latex.