Pour un meilleur diagnostic de l’asthme professionnel, il faut savoir regarder "entre les courbes ».

mardi 24 mars 2009 par Dr Philippe Carré626 visites

Accueil du site > Maladies > Asthme > Pour un meilleur diagnostic de l’asthme professionnel, il faut savoir (...)

Pour un meilleur diagnostic de l’asthme professionnel, il faut savoir regarder

Pour un meilleur diagnostic de l’asthme professionnel, il faut savoir regarder "entre les courbes ».

mardi 24 mars 2009, par Dr Philippe Carré

L’asthme est la plus fréquente des maladies respiratoires professionnelles. Des mesures répétées des débits expiratoires de pointe au cours et à distance du travail sont recommandées pour le diagnostic, mais leur réalisation est complexe. Le but de cette étude était d’améliorer le diagnostic en utilisant un nouveau score.

Un nouveau score diagnostique pour l’asthme professionnel.
L’aire entre les courbes (score AEC) du débit de pointe expiratoire pendant les jours de travail et les jours sans travail.
 : 1. Vicky C. Moore, MS*,
2. Maritta S. Jaakkola, MD,
3. Cedd B. S. G. Burge, MS,
4. Alastair S. Robertson, MD,
5. Charles F. A. Pantin, MD,
6. Arun Dev Vellore, MD and
7. P. Sherwood Burge, MD

*From the Occupational Lung Disease Unit (Mrs. Moore, Dr. Jaakkola, Mr. C. Burge, Dr. Robertson, Dr. Vellore, and Dr. P. Burge), Heart of England NHS Trust, Birmingham Heartlands Hospital, Birmingham, UK ; Institute of Occupational and Environmental Medicine, University of Birmingham, Birmingham, UK ; Respiratory Medicine Unit, Institute of Clinical Sciences, University of Oulu, Oulu, Finland ; Department of Occupational Health, Selly Oak Hospital, Birmingham, UK ; and Department of Respiratory Medicine (D

dans CHEST February 2009 vol. 135 no. 2 307-314

- Contexte :

  • Les recommandations fondées sur les preuves proposent des mesures répétées du débit expiratoire de pointe (DEP), pendant et à distance du travail, comme première étape de la confirmation objective de l’asthme professionnel
  • Le but de cette étude était d’améliorer la valeur diagnostique de l’analyse informatisée des DEP par l’utilisation du programme Oasys-2, pour calculer un score à partir de l’aire entre les courbes (AEC) des DEP pendant les jours de travail et à distance du travail.

- Méthodes :

  • Les DEP moyens calculés toutes les 2 heures étaient recueillis séparément, lors des jours de travail et des jours sans travail, chez 109 ouvriers avec un asthme professionnel et 117 asthmatiques contrôles
  • Un score basé sur l’AEC était informatisé à partir des données recueillies qui montraient au moins 4 variations quotidiennes, au moins 4 jours de repos et au moins 6 lectures par jour
  • Les patients étaient classés de façon randomisée en deux groupes de données (groupe analyse et groupe test)
  • Une analyse par courbe ROC déterminait un point seuil à partir du groupe 1 qui identifiait au mieux ceux ayant un asthme professionnel, qui étaient alors testés dans le groupe 2.

- Résultats :

  • L’analyse de régression logistique montrait que tous les scores de DEP de l’AEC étaient significativement prédictifs d’un asthme professionnel, le meilleur étant pour l’AEC par heure à partir du réveil (OR 11.9 par 10L/min/h, IC 95% : 10.8 à 13.1)
  • L’analyse ROC montrait qu’une différence de 15 L/min/h permettait une haute spécificité, sans altérer la sensibilité, pour le diagnostic d’asthme professionnel
  • L’analyse des données du groupe 2 confirmait une spécificité de 100% et une sensibilité de 72%.

- Conclusion :

  • Le score de DEP de l’AEC est sensible et spécifique pour le diagnostic de l’asthme professionnel, et peut être calculé par une surveillance plus courte des DEP que celle nécessitée par l’index habituel Oasys-2.

Les auteurs ont analysé un groupe de 109 asthmatiques ayant un asthme professionnel, comparativement à un groupe de 117 patients asthmatiques contrôles.

Ils ont mesuré toutes les 2 heures le DEP moyen, au cours des jours de travail et des jours où ils ne travaillaient pas.

Ils ont ensuite déterminé :

  • un score informatisé basé sur l’AEC des DEP moyens
  • par analyse ROC, un point seuil permettant d’identifier au mieux les sujets ayant un asthme professionnel.

Un score de 15 L/min/h entre les jours de repos et de travail permettait d’obtenir la plus grande spécificité en gardant une bonne sensibilité. Même avec un score de 10 L/min/h, la spécificité restait élevée avec une meilleure sensibilité.

Le score de l’AEC apparaît donc comme un outil utile au diagnostic de l’asthme professionnel ; nécessitant un nombre plus petit de mesures que les index habituellement utilisés, il pourrait améliorer la compliance des mesures chez les ouvriers suspects d’asthme professionnel.