Les bébés sur vitaminés épuiseront sans doute leurs mères mais pourraient faire moins d’asthme !

lundi 6 juillet 2009 par Dr Stéphane Guez776 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > Les bébés sur vitaminés épuiseront sans doute leurs mères mais pourraient faire (...)

Les bébés sur vitaminés épuiseront sans doute leurs mères mais pourraient faire moins d’asthme !

Les bébés sur vitaminés épuiseront sans doute leurs mères mais pourraient faire moins d’asthme !

lundi 6 juillet 2009, par Dr Stéphane Guez

Parmi les multiples facteurs proposés qui seraient responsables de l’apparition d’un asthme, il en est un qui concerne les radicaux libres. Est-ce qu’une carence en vitamines anti-oxydantes entraîne réellement un risque accru d’asthme ou de manifestations respiratoires sifflantes ? Et quelles vitamines ?

Association entre vitamines anti oxydantes et marqueurs évolutifs de l’asthme : une revue systématique avec méta analyse. : S Allen, J R Britton and J A Leonardi-Bee

Division of Epidemiology and Public Health, University of Nottingham, Nottingham, UK

dans Thorax 2009 ;64:610-619

- Introduction :

  • Les études épidémiologiques suggèrent que l’ingestion quotidienne de vitamines A, C et E pourrait être associée à la survenue d’un asthme.
  • Une étude systématique avec méta-analyse a été conduite en accord avec les recommandations MOOSE pour déterminer si les vitamines A, C et E, évaluées selon les apports quotidiens ou les taux sériques, sont associées avec le statut de l’asthme.

- Matériel et Méthode :

  • Conférences, compte-rendu bibliographiques ont été recherchés sur Medline, Embase, Cinahl et Cab abstracts et Amed (jusqu’à novembre 2007) afin de sélectionner les études sur l’asthme les sifflements bronchiques ou l’hyper réactivité bronchique en relation avec l’ingestion ou les concentrations sériques en vitamines A, C et E.
  • Les Odd Ratio poolés (OR) ou les différences moyennes (MD) avec un intervalle de confiance de 95% ont été estimés en utilisant des modèles statistiques.

- Résultats :

  • Un total de 40 études a été retenu.
  • L’ingestion de vitamine A est significativement :
    • plus faible chez les patients ayant un asthme par rapport à ceux qui n’ont pas d’asthme (MD = 182 microg/j, IC95% : 288 à 75, 3 études)
    • et chez les patients ayant un asthme sévère par rapport à ceux qui ont un asthme modéré (MD : 344 microg/j, 2 études).
  • Les quartiles d’ingestion les plus bas (OR : 1.12, IC95% : 1.04 à 1.21, 9 études) et les taux sériques de vitamines C sont également associés, avec une augmentation du risque d’asthme.
  • Les ingestions de Vit E sont généralement non reliées à l’asthme mais sont significativement plus faibles dans l’asthme sévère que dans l’asthme modéré (MD = 1.20 microg/j, IC95% : 2.3 à 0.1, 2 études).

- Conclusions :

  • Des quantités relativement faibles d’ingestion de vitamines A et C sont associées de façon significativement statistique à une augmentation du risque d’asthme et de sifflements bronchiques.
  • Les ingestions de Vit E ne semblent pas liées à la maladie asthmatique.

Dans ce travail de compilation de données, les auteurs ont cherché s’il y avait ou non un lien entre apparition d’un asthme et taux sériques ou absorption de vitamines A, C et E.

Il y a un lien statistique significatif entre un taux bas en Vit A et E et le fait d’avoir un asthme en particulier sévère.

Il n’y a pas de lien avec la vitamine C.

Ainsi il y a donc bien un lien entre les vitamines anti-oxydantes et l’asthme.

Reste cependant à comprendre ce lien entre taux bas et asthme : il serait tentant de penser que la diminution de l’apport en vitamines anti-oxydantes favorise un taux élevé de radicaux libres toxiques pour les bronches. Mais il est difficile de penser qu’il y ait vraiment une carence en ces vitamines dans les populations étudiées.

Peut-être la baisse de ces taux traduit en réalité une consommation plus importante en antioxydants chez des patients qui produisent beaucoup plus de radicaux libres parce qu’ils ont un asthme ?

Difficile donc de préconiser des apports supplémentaires vitaminiques pour prévenir un asthme.