IgE totales : le retour ?

lundi 21 septembre 2009 par Dr Geneviève DEMONET1464 visites

Accueil du site > Maladies > Atopie > IgE totales : le retour ?

IgE totales : le retour ?

IgE totales : le retour ?

lundi 21 septembre 2009, par Dr Geneviève DEMONET

Comment différencier de façon simple une dermatite atopique avec sensibilisation allergénique d’une dermatite atopique intrinsèque ? Une étude allemande a comparé les taux d’IgE totales à ceux des IgE spécifiques de 103 enfants …

IgE totales sériques : un paramètre pour différencier la dermatite atopique intrinsèque et extrinsèque de l’enfant : Ott H, Stanzel S, Ocklenburg C, Merk HF, Baron JM, Lehmann S.

Department of Dermatology and Allergology, University Hospital Aachen, Pauwelsstrasse 30, Germany.

dans Acta Derm Venereol. 2009 ;89(3):257-61.

- La dermatite atopique (DA) a été classée en DA extrinsèque et intrinsèque selon la présence ou non d’anticorps IgE spécifiques d’allergènes.
- Même si les taux sériques d’IgE totales sont fréquemment élevés dans la DA, leur capacité à prédire la présence d’IgE spécifiques d’allergènes (IgEsa) a rarement été étudiée.

- Nous avons examiné 103 enfants ayant une DA et chez qui une sensibilisation allergénique spécifique était suspectée.
- On a pratiqué un examen clinique approfondi, on a recueilli l’histoire clinique et effectué un dosage sérique d’IgE totales et d’IgEsa.

- Cinquante trois garçons et 50 filles, d’âge médian de 35 mois (de 3 mois à 17 ans) ont été recrutés :

  • Soixante-trois pour cent des patients avaient des IgEsa positives alors que 37% n’en avaient pas ; les taux médian d’IgE totales sériques étaient de 224.0 kU/l (14-12013 kU/l) et 25.2 kU/l (0-4352 kU/l) respectivement.
  • Les associations entre le statut IgEsa avec une co-morbidité atopique et les taux d’IgE sériques totales étaient statistiquement significatives.
  • Des valeurs prédictives positives et négatives (93.6% et 64.3% respectivement) ont été déterminées pour un seuil d’IgE totales sériques de 106 kU/l (sensibilité 68.7%, spécificité 92.3%).

- Les valeurs d’IgE totales sériques étaient significativement associées avec le statut d’IgEsa des patients étudiés.
- Cependant, ces résultats préliminaires demandent une investigation à plus large échelle avant que les taux d’IgE totales sériques puissent être considérés comme un paramètre cliniquement utile pour différencier les patients ayant une dermatite atopique extrinsèque de ceux ayant une dermatite atopique intrinsèque.


Un travail a été mené en Allemagne sur 103 enfants ayant une dermatite atopique.

Soixante-trois pour cent des enfants avaient des IgE spécifiques.

Une association significative entre le taux d’IgE totales et la présence d’IgE spécifiques a été mise en évidence.

En résumé, plus le taux d’IgE totales est élevé, plus on a de chances d’avoir des IgE spécifiques.

Ca semble assez évident mais est-ce suffisant pour affirmer qu’un enfant ayant des IgE totales normales n’a pas d’IgE spécifiques et donc pas de sensibilisation allergénique ? Pas sûr…

L’étude d’un nombre conséquent de patients est indispensable.